FAQ des logiciels Libres & Open sourceConsultez toutes les FAQ

Nombre d'auteurs : 1, nombre de questions : 82, dernière mise à jour : 4 juillet 2014  Ajouter une question

 

Bienvenue sur la FAQ, elle a été réalisée pour répondre aux questions concernant les logiciels Libres & Open source.

Si vous souhaitez participer pour l'améliorer, pour proposer vos contributions ou si vous constatez des erreurs dans cette page, n'hésitez-pas, contactez-nous !!!


SommaireScribus (6)
précédent sommaire suivant
 

Le format PDF/X-3 implique deux choses :

  • un imprimeur professionnel avec un RIP avancé ;
  • un utilisateur ayant l'expérience de la gestion de couleurs, et possédant des moniteurs correctement calibrés, ou autres périphériques.

Mis à jour le 12 août 2013 zoom61

Il y a deux moyens de connaître les polices utilisées dans un document :

  • la première consiste à lancer un export au format PDF, et d'aller à l'onglet « Polices ». Les polices utilisées sont listées pour l'incorporation dans le fichier PDF ;
  • la seconde, plus rapide, consiste à sélectionner un cadre de texte, et d'utiliser le menu Style > Polices. Toutes les polices utilisées dans votre document apparaîtront dans le menu, sous la liste déroulante.

Mis à jour le 12 août 2013 zoom61

Depuis la ligne de commande, les options suivantes sont disponibles :

  • scribus -la ;
  • scribus --langs-available.

Cela vous affichera une liste des langues disponibles et leurs abréviations associées.

Il y a cinq méthodes pour choisir la langue de Scribus, par ordre de priorité :
  • choisissez l'une des commandes suivantes, où abbreviation_langue est l'une de celles obtenues avec les commandes précédentes :
    • scribus -l abbreviation_langue,
    • scribus --lang abbreviation_langue ;
  • définissez la variable d'environnement LC_ALL et lancez Scribus ;
  • définissez la variable d'environnement LC_MESSAGES et lancez Scribus ;
  • définissez la variable d'environnement LANG et lancez Scribus ;
  • lancez Scribus en le laissant deviner la langue par défaut de Qt.

Dans le cas où plusieurs des variables d'environnement citées sont définies, Scribus utilisera la première de la liste ci-dessus. Utiliser l'option -l/--lang en ligne de commande sera prioritaire sur toutes les autres possibilités.

Scribus 1.3 dispose également d'une option dans les préférences utilisateur, qui vient juste après l'option -l/--lang en terme de priorité.

Mis à jour le 12 août 2013 zoom61

Voici en six étapes comment simuler des espaces fines sous Scribus :

  1. Éditez le fichier Préférences > Espaces insécables pour ne laisser dans la liste que les signes de ponctuation nécessitant une espace fine [ généralement, " ;, !, ?,]. Sauvegardez ;
  2. Générez les espaces insécables via Extra > Espaces insécables ;
  3. Sélectionnez une espace ainsi générée et copiez-là ;
  4. Ouvrez la fenêtre Rechercher-Substituer et collez cette espace dans les deux champs de texte. Dans la partie substituer par, changez la taille de la police à 1/4 de la taille de la police utilisée dans le texte. Cliquez sur Rechercher puis sur Tout substituer ;
  5. Retournez dans Préférences > Espaces insécables et remettez les signes de ponctuation d'origine, nécessitant une espace insécable [typiquement " :,« , »,"]. Sauvegardez ;
  6. Générez une nouvelle fois les espaces insécables via Extra > Espaces insécables.

La contrepartie est que ces espaces n'auront pas une taille fixe; elles seront simplement plus petites. Les ponctuations seront toujours plus proches du mot précédent, ce qui est le but recherché. Malheureusement, la largeur de ces espaces fines pourront varier d'une ligne à l'autre; il ne s'agit que d'espaces insécables d'une taille plus petite. Toutefois, le rendu sera meilleur et donnera l'impression qu'il existe deux tailles d'espaces différentes.

Mis à jour le 12 août 2013 zoom61

Ouvrir un nouveau document.

Insérer trois cadres de texte, un de ces cadres contiendra la table des matières : dans cet exemple, la table des matières sera générée dans le cadre « Texte 1 ».

Ouvrir Fichier > Réglage du document :

  • sélectionner Réglage du document dans la colonne de droite ;
  • dans le tableau, écrire TOC dans le champ « NOM » et valider.

Fichier > Réglage du document > Table des Matières :
  • Cliquer sur « Ajouter » ;
  • sélectionner « TOC » dans le menu déroulant « NOM DE l'ATTRIBUT » ;
  • sélectionner « Texte 1 » dans le menu déroulant « CADRE DE DESTINATION » ;
  • Valider.

Dans le document, sélectionner le cadre de texte 2, cliquer sur le bouton droit et sélectionner « ATTRIBUTS » :
  • sélectionner « TOC » dans le menu déroulant « NOM » ;
  • écrire « Texte 2" (par exemple) dans le champ « VALEUR ».

Dans le document, sélectionner le cadre de texte 3, cliquer sur le bouton droit et sélectionner « ATTRIBUTS » :
  • sélectionner « TOC » dans le menu déroulant « NOM » ;
  • écrire « Texte 3 » (par exemple) dans le champ « VALEUR ».


Pour mettre à jour la table des matières, il suffit de générer la table à nouveau dans Extra.
Il est également possible de définir un style de paragraphe spécifique pour la table des matières :
  • créer un style de paragraphe dans Édition> Styles de paragraphes ;
  • attribuer ce style dans Réglage du document>Table des matières > menu déroulant Style de paragraphe.

On peut également faire en sorte que les nouveaux cadres de texte aient une entrée dans la table des matières :
  • Fichier> Réglage du document> Réglage du document (colonne de droite) ;
  • choisir dans le dernier menu déroulant « AJOUTER AUTOMATIQUE » > Cadres de texte ;
  • pour chaque nouveau cadre de texte > cliquer sur le bouton droit de la souris > Attributs.

Mis à jour le 12 août 2013 zoom61

Scribus 1.2.x ne supporte pas encore les notes de bas de page. Pire, l'importation de documents AOO/LibO ou ODF comportant des notes de bas de page ne fonctionne pas. Essayez d'importer un tel document dans un cadre de texte, et vous verrez que le texte des notes de bas de page apparaîtra au beau milieu du texte, à l'endroit où la marque de note apparaît.

Il est toutefois possible de contourner ce problème. Pour cela, exportez votre document AOO/LibO au format HTML. Puis importez le HTML dans Scribus. Tout le texte est préservé, y compris les notes de bas de page, qui sont placées à la fin du texte.

Notez que vous aurez à placer manuellement vos notes de base de page si le texte ou le cadre de texte changent, mais au moins les notes sont importées correctement et créées comme des objets séparés.

Mis à jour le 12 août 2013 zoom61

Proposer une nouvelle réponse sur la FAQ

Ce n'est pas l'endroit pour poser des questions, allez plutôt sur le forum de la rubrique pour ça


Réponse à la question

Liens sous la question
précédent sommaire suivant
 

Les sources présentées sur cette page sont libres de droits et vous pouvez les utiliser à votre convenance. Par contre, la page de présentation constitue une œuvre intellectuelle protégée par les droits d'auteur. Copyright © 2017 Developpez Developpez LLC. Tous droits réservés Developpez LLC. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site et de l'ensemble de son contenu : textes, documents et images sans l'autorisation expresse de Developpez LLC. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.

 
Contacter le responsable de la rubrique Libres & Open Source