Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Bloom : un projet français qui ambitionne de rivaliser avec Google
En lançant des applications de productivité libres et open source

Le , par Coriolan

43PARTAGES

19  0 
Proposer un Google libre et open source, c’est le pari fou que s’est donné un développeur français. À première vue, on croirait qu’on parle là du développement d’un moteur de recherche open source ; après tout, le fer de lance de Google est la recherche en ligne. Mais au fur et à mesure qu’on découvre Bloom, on se rend compte que Sylvain Kerkour cherche plutôt à offrir une alternative à une panoplie d’applications du géant américain.

Dans un très long manifeste publié sur son blog, le développeur expose son ‘master plan’ ainsi que les raisons fondamentales qui l’ont poussé à se lancer dans ce projet. Tout d’abord, le développeur est exaspéré par les nombreux défis auxquels fait face notre monde aujourd’hui. La pollution, la surconsommation, les inégalités sociales, le chômage… autant de crises majeures que l’auteur estime qu’elles ne seront résolues que par le partage.

L’auteur s’oppose aussi fermement à « la volonté de renforcer le droit de la propriété intellectuelle », qui conduit à des aberrations et à autant de dérives des ayants droit.

« Nous pensons que l'open source est la seule voie pour construire un monde durable. » Cette désignation, la même adoptée par GNU/Linux, est selon l’auteur la seule solution susceptible de se débarrasser de toute forme de bureaucratie qui fait entrave à la résolution de problèmes.

L’open source favoriserait l’émergence d’intérêts composés, d’organisations distribuées et une coopération mondiale, autant de conditions nécessaires pour un monde durable. En plus, l’auteur fustige l’imposition « de limites artificielles » sur l’éducation, considéré comme le pilier de toutes les avancées technologiques. L’open source profite largement à l’éducation, en contribuant à la réduction des coûts, l’amélioration de la qualité et en permettant d'étudier librement les systèmes existants.

L’auteur montre aussi sa préoccupation vis-à-vis de l’accès libre aux données. Si effectivement la donnée est comparée au pétrole, il n’en demeure pas moins qu’elle reste contrôlée par de grandes entreprises et est utilisée à des fins nuisibles à l’image du scandale de Cambridge Analytica. D’où l’intérêt d’un accès libre, facile et ouvert aux données pour garantir la transparence totale, car « sans transparence, il n'y a pas de vie publique, pas de confiance possible, société stable. La transparence est le fondement même du contre-pouvoir ».


Le rôle de Bloom dans tout ça

La feuille de route de Bloom se résume en trois étapes :

  1. Créer des logiciels libres et faire payer l'hébergement, la sécurité des données hébergées et le support entreprise ;
  2. Avec cet argent, réduire les prix, libérer la donnée et l'accès à la connaissance scientifique ;
  3. Avec cet argent et cette communauté créer l'infrastructure ouverte pour faire fonctionner ces logiciels et héberger ces données ouvertes.


Plus facile à dire qu’à faire, mais le développeur y croit fermement. Bloom constitue une suite d’applications de productivité, des services en ligne qui sont en concurrence directe avec les services de Google ou encore de Microsoft.

  • Bloom Drive: un espace de stockage ;
  • Phaser : un scanner de sécurité automatique pour sites web ;
  • Bitflow : un gestionnaire de téléchargements, qui permet de télécharger des fichiers directement dans votre drive (torrents, HTTP) ;
  • Bloom Music : un lecteur de musique lisant les musiques directement depuis votre drive ;
  • Bloom Gallery : une galerie pour vos photos et vidéos ;
  • Bloom Contacts : un gestionnaire de contacts ;
  • Bloom Notes : une application de prise de notes.


« il y aura demain une application pour chacun de vos besoins quotidiens. »

Chaque service offre un tiers gratuit (ou sont entièrement gratuits), Bloom promet de ne pas traquer les utilisateurs et de ne pas afficher de publicité. Le code source de tous les services est hébergé sur GitLab.

« Nous avons choisi la licence virale AGPL v3.0 pour la plupart de nos créations afin d'encourager d'autres personnes à contribuer en retour et à faire de même. »

Développement

La partie qui nous intéresse le plus est peut-être la partie développement. Le projet Bloom adopte Rust comme le langage de programmation officiel, pour une multitude de raisons :

  • Un langage expressif et moderne ;
  • Un langage open source qui adhère aux mêmes valeurs que Bloom ;
  • Un langage permettant à la fois des abstractions de haut niveau et des constructions de bas niveau, sans coût de performance ;
  • Un langage capable à la fois de faire des services web, de la robotique ou encore des blockchains, permet de multiplier les capacités de création ;
  • Apprécié par les développeurs.


Le développeur informe que Rust « sera utilisé pour tous les projets de Bloom sauf impératif contraire (Typescript + VueJS pour les applications web, Kotlin pour les applications Android, Swift pour les applications IOS...). »

Bloom est présenté par son créateur comme une alternative à Google, toutefois, le développeur insiste qu’il ne s’agit pas de développer un moteur de recherche, une tâche qui nécessite beaucoup trop de ressources. L’angle d’attaque du projet est plutôt la productivité, une catégorie où cartonnent les Google Apps.

Le projet paraît bien attentionné, mais comme l’ont laissé entendre certains internautes, on pourrait se demander comment sera financé Bloom, sachant qu’il offre gratuitement 30 Gb de stockage, le double de ce qu’offre Google. Pour le moment, le projet peut survivre, mais une fois que les utilisateurs commencent à affluer sur le service, la problématique de financement va se manifester. Actuellement, Bloom est hébergé par AWS, un choix plus économique certes, mais qui pose problème pour un service qui se soucie de la construction d’un monde durable.

Pour conclure, Bloom est un projet de grande ampleur qui ambitionne de rivaliser avec les applications de Google. Toutefois, étant encore dans l’état embryonnaire (Bloom a été lancé en bêta), des questions s’imposent sur le modèle économique du projet : comment le projet arrivera-t-il à rester rentable une fois que la base d’utilisateurs augmente de façon considérable ? Aussi, pour s’imposer face à Google, il faut impérativement proposer des services qui taclent la recherche et l’email. Or, comme indiqué par le développeur, Bloom n’a aucun plan actuellement de lancer ces services. En tout cas, le projet fait encore ses premiers pas, pour cela, il serait intéressant de suivre comment il va évoluer dans les années à venir.

Source : Kerkour - Bloom

Et vous ?

Que pensez vous de cette initiative ? Allez-vous la supporter ?
Quelles sont ses chances de réussite selon vous ?

Voir aussi

France : quels sont les logiciels libres que l'État recommande en 2019 ? La liste des logiciels conseillés publiée officiellement avec le SILL 2019
École de la confiance : le Sénat refuse de débattre sur la priorité aux logiciels libres car n'ayant aucun lien direct ou indirect avec le projet
L'April se mobilise pour donner la priorité au logiciel libre dans l'éducation, les discussions s'ouvrent au Sénat à partir du mardi 14 mai 2019

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de AoCannaille
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 09/06/2019 à 0:49
Citation Envoyé par Steinvikel Voir le message


Que pensez vous de cette initiative ? Allez-vous la supporter ?
Elle a autant d'intérêt que celles qui lui on précédé ...je pense notamment à Framalibre et son "dégooglison internet". Bloom à l'avantage de proposer des solutions logicielles avec un nom cohérent à ce que connait le profane, et il y a "Bloom" dans chacune, au contraire de ce que faisait Framalibre en s'appuyant sur des logiciels isolés..
Huum, non? https://degooglisons-internet.org/fr/list

FramaSoft rebadge les applis opensource et les renomment avec "frama" dedans (Framapad, framacarte, framapiaf....)
3  0 
Avatar de Steinvikel
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 08/06/2019 à 14:25
Je ne sais pas monter de serveur d'application (SaaS), j'attend LibreOffice Online avec impatience... mais quand il arrivera, il ne m’intéressera pas si c'est pour l'utiliser à travers la machine de quelqu'un d'autre, je veux pouvoir le faire sur une machine à moi, et pouvoir l'utiliser (moi et mes amis) peu importe l'endroit. Mais pour pouvoir faire ça avec du libre, il faut d'abord que les différents élément existent, puis soient documenter, puis que d'autres présentent la mise en œuvre bateau, des tuto... bref, des choses pour cet usage spécifique que je ne vois que trop peu jusqu'à maintenant.

Selon moi tout l'intérêt à notre époque, c'est de reprendre le contrôle de nos données, et dans le cas ou il nous est impossible de le faire (par manque de connaissances /compétences), de pouvoir compter sur de la transparence.
Si tout le monde savait utiliser et installer un serveur de mail, créer sa propre adresse mail... nul doute que Gmail n'engrangerait ni autant de données, ni autant de succès.

Que pensez vous de cette initiative ? Allez-vous la supporter ?
Elle a autant d'intérêt que celles qui lui on précédé ...je pense notamment à Framalibre et son "dégooglison internet". Bloom à l'avantage de proposer des solutions logicielles avec un nom cohérent à ce que connait le profane, et il y a "Bloom" dans chacune, au contraire de ce que faisait Framalibre en s'appuyant sur des logiciels isolés..

Quelles sont ses chances de réussite selon vous ?
Ce n'est certes pas la première initiative à remplacer Google, mais si elle se démarque suffisamment, et réussi en communication, elle réussira sûrement, à condition que le développement suive assez rapidement.
PS : pour certains, le simple fait que le projet soit "français" amène leur approbation ...quand on est français et qu'on prône pour des libertés, on a bizarrement un poil plus de visibilité, on marque un peu plus les esprits.

pour la question économique :
Wikipedia, Wikimedia... ont également besoin d'argent. Après avoir prouvé leur intérêt publique, l'engouement qu'ils suscitaient, ils ont pût finalement profiter de dons conséquent et régulier de grosses sociétés. Bloom, étant dans le même registre (le bien commun), mais plutôt axé sur la donnée personnel, et non le savoir collectif, il devra s'appuyer bien plus sur le don que Wikipedia. Je me trompe ?
2  1 
Avatar de Steinvikel
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 09/06/2019 à 12:11
hmm, j'ai peut-être vécu quelques incohérences alors... quand j'avais utilisé framateam, on se retrouvait avec du Mattermost par ci par là, ça a dérouté pas mal de collaborateurs associatif... la solution a finalement été déserté... ='(
0  0 
Avatar de AoCannaille
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 11/06/2019 à 11:44
Citation Envoyé par Steinvikel Voir le message
hmm, j'ai peut-être vécu quelques incohérences alors... quand j'avais utilisé framateam, on se retrouvait avec du Mattermost par ci par là, ça a dérouté pas mal de collaborateurs associatif... la solution a finalement été déserté... ='(
Effectivement, c'est probable du coup. A part le splash screen, le nom de la fenêtre et le menu "About", pas sûr qu'ils aient eu le temps de personnaliser à fond tous les logiciels.
0  0 
Avatar de petitours
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 12/06/2019 à 20:27
Pourquoi ne pas plutôt participer à Framasoft qui a une association, un financement etc ?

Le machin fait pas du tout envie sans perspective de financement et donc de pérennité.
Et puis l'offre est sans intérêt, manque l'agenda déjà...
0  0 
Avatar de tanaka59
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 17/06/2019 à 17:07
Citation Envoyé par Steinvikel Voir le message
Selon moi tout l'intérêt à notre époque, c'est de reprendre le contrôle de nos données, et dans le cas ou il nous est impossible de le faire (par manque de connaissances /compétences), de pouvoir compter sur de la transparence.
Si tout le monde savait utiliser et installer un serveur de mail, créer sa propre adresse mail... nul doute que Gmail n'engrangerait ni autant de données, ni autant de succès.
C'est ce qui s'appelle avoir son propre nom de domaine ... Je ne pense pas que 100 % de la population est familière de la location d'un nom de domaine auprès d'un opérateur type ovh comme on loue un numéro de téléphone.
0  0 
Avatar de ShigruM
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 08/06/2019 à 13:39
bref c'est un n-ieme soft style owncloud/next cloud...

ces services sont voué a disparaître, on en a déjà à la pelle, un réseau social libre et open source respectueux de la vie privée, un cloud libre et open source respectueux...
1  2