Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Nos écoles doivent elles utiliser exclusivement des logiciels Libres ?
Pour Richard Stallman, c'est une évidence...

Le , par zoom61

73PARTAGES

8  0 
Nos écoles doivent elles utiliser exclusivement des logiciels Libres ?
La question du numérique à l'école fait grand bruit depuis l'année passée, depuis que le Président de la République a annoncé que 500 écoles et collèges seront connectés dès 2015...
Beaucoup de discussions ont tourné autour de :

  • Que va apporter cette nouvelle matière ?
  • Comment l'intégrer dans le programme actuel ?
  • Comment cela va-t-il remotiver les enfants ?
  • Cela va-t-il relancer le plaisir d'apprendre ?
  • etc.


Mais rares sont les sujets sur les logiciels à utiliser. Doivent-ils être propriétaires ou Libres ?

De nombreuses initiatives existent comme Scratch, lightbot, mindstorms, tortue-logo, etc.

La programmation passe d'abord par le choix du support sur lequel on travaille, et pour certaines personnes comme Richard Stallman, le choix idéal est celui des logiciels Libres. Ce dernier estime en effet que « les activités éducatives, y compris les écoles de tous les niveaux, de la maternelle à l'université, ont le devoir moral d'enseigner uniquement des logiciels Libres ».

Il met en évidence plusieurs raisons pour justifier sa position. Stallman pense que les logiciels Libres permettront aux écoles de faire des économies, mais le critère économique n'est que secondaire, d'après lui. Dans sa démarche explicative, le père du mouvement du Free Software montre que l'utilisation des logiciels Libres permettra aux enfants de ne plus être dépendants des logiciels propriétaires, qui sont gratuits le temps de la scolarité, mais deviennent payants par la suite. Mais, il estime également qu'en utilisant des logiciels Libres, l'enfant apprendra d'abord à programmer, mais il découvrira aussi les notions de partage et d’entraide, qui sont les bases de la citoyenneté.

Source : Why Schools Should Exclusively Use Free Software (en anglais)

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Les logiciels Libres sont-ils la solution pour former les futurs informaticiens ?
Qu'apportent-ils de plus que les logiciels propriétaires ? Ou inversement ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de sizvix
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 05/10/2015 à 16:34
Pour le utile à moyen terme et le IBM et autre, ça dépend de quelle école on parle ...
Si c'est de l'école primaire et du collège, il n'y a aucun problème avec utiliser uniquement du libre. En lycée général nonplus. La question peut se poser en lycée pro de voir des logiciels propriétaires si ils sont très utilisés pour pouvoir en effet être opérationnel dès la validation de son diplôme, mais enseigné les alternatives libre me parait nécessaire aussi.
Quand j'ai vu un pote qui est en IUT électronique ne pas pouvoir bosser sur l'ordi que je lui prêtais sous Linux ( car son PC était sur le dos ) et ne pas pouvoir faire ses devoirs car il dépendait d'un logiciel propriétaire sous windows ... J'ai vraiment trouvé qu'il y avait un problème à utiliser des logiciels propriétaires pour donner des cours ...
( Je ne parle pas de cours sur comment utiliser tel logiciel propriétaire là , mais plutôt d'en être dépendant pour bosser ses cours )
9  0 
Avatar de Squisqui
En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
Le 05/10/2015 à 17:31
Citation Envoyé par Astraya Voir le message
Ma pire expérience était de rédiger un rapport de stage avec OpenOffice....
Il y a ceux qui pensent savoir se servir de Word et ceux qui savent utiliser un traitement de texte.
Perso', j'ai pondu des rapports +50 pages avec les deux sans aucun problème.

Citation Envoyé par Vincent PETIT Voir le message
Je suis utilisateur de Linux Debian et de logiciels libres mais quand je lis Richard Stallman et son monde où tout serait libre je me dis que plus personne n'aurait de salaire, car plus d'employeur puisque pas de profit ! Je garde donc des réserves.
RMS n'a jamais fait de discours à l'encontre du capitalisme. Le business sur le logiciel libre, ça existe. Le premier qui me vient en tête, Red Hat.

Citation Envoyé par Uranne-jimmy Voir le message
Et surtout il y a des logiciels qui sont propriétaire et qui actuellement sont primordiaux à connaitre, sont un grand plus sur le CV des futur travailleurs, je pense par exemple à la suite Office de microsoft, qu'on le veuille ou non, la suite office doit être maîtrisé si on veut espérer un travail en contact de près ou de loin à un traitement de texte dans son travail.
Citation Envoyé par sizvix Voir le message
La question peut se poser en lycée pro de voir des logiciels propriétaires si ils sont très utilisés pour pouvoir en effet être opérationnel dès la validation de son diplôme, mais enseigné les alternatives libre me parait nécessaire aussi.
C'est ce genre de lobby qui doit justement être évité. Cette pratique créer des monopoles juste parce que les étudiants ne savent se servir que d'un logiciel, qui en plus produit des fichiers non-interopérables (MS Office, grand champion). C'est d'autant plus con lorsqu'on tombe dans un labo' qui travaille avec LaTeX. Et du coup, on finit dans la situation que tu as cité toi-même. Rappelons que l'école est là pour transmettre le savoir et que l'entreprise doit former ses employés, mais c'est sans doute un peu trop utopique de ma part.
9  1 
Avatar de Theta
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 05/10/2015 à 16:53
Perso j'ai commencé la programmation en prépa avec MATLAB, dont la licence coûte 2000€, ou "seulement" 80€ pour les étudiants. Bilan : une fois le concours passé, j'y ai plus jamais retouché. Je pige toujours pas pourquoi on nous a appris ça plutôt que R qui est libre, appris dans les écoles d'ingés qu'on préparait, plus répandu dans le monde pro.
7  0 
Avatar de Vincent PETIT
Modérateur https://www.developpez.com
Le 05/10/2015 à 16:35
Je ne partage pas l'avis de Richard Stallman lorsqu'il dit que le critère économique est secondaire.
L'éducation de nos enfants, n'a pas de prix... ça tombe bien, les Ligiciels libres non plus

A mon sens cette question ne devrait pas se poser pour les écoles maternelles et les collèges car personne ne devrait faire de profit à outrance sur l'éducation. L'école maternelle de mes enfants, dans un petit village de 1000 habitants, possède déjà au moins un TBI (tableau blanc interactif) ainsi que plusieurs ordinateurs. J'imagine que cela a représenté un coût conséquent et comme le budget n'est pas extensible, chaque investissement de l'école fait l'objet de choix qui seront, de facto, aux détriments d'autres. je pense donc que le Libre est la solution pour les petites écoles, ne serait ce que par son coût et surtout pour éviter qu'une licence vienne annuler une sortie éducative ou culturelle.

Ensuite, est ce qu'on apprend mieux l'informatique sur un logiciel libre ou propriétaire ? Franchement je n'en suis pas convaincu par contre le fait de pouvoir installer le logiciel libre de lécole chez soit est un avantage que ne permet pas toujours le logiciel payant.

Je suis utilisateur de Linux Debian et de logiciels libres mais quand je lis Richard Stallman et son monde où tout serait libre je me dis que plus personne n'aurait de salaire, car plus d'employeur puisque pas de profit ! Je garde donc des réserves.
6  0 
Avatar de AoCannaille
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 05/10/2015 à 16:15
Les écoles devraient avoir le devoir moral de former les étudiants uniquement à ce qui leur sera utile à moyen terme. Il faut préparer l'étudiant à la vie professionnelle sinon il n'a aucune chance de percer. Peu importe selon moi la licence des outils pour ça.

Au cours de mon cursus, j'ai eu des formations sur des outils libres et leur opposant proprio :
* Eclipse / Visual Studio
* Windows, linux (debian & fedora)
* Oracle, Mysql, postgresql
* Git, SVN et Aussi IBM rational ClearCase
* Mantis, IBM rational Clearquest
* ...

Et une fois arrivé dans le monde professionnel je me suis senti préparé et heureux d'avoir vu tout ça (en particulier la suite IBM, difficilement maîtrisable en l'appréhendant "sur le tas", utiliser uniquement du libre aurait très largement nuit à ma formation (et l'inverse également d'ailleurs.).

Ceci dit en passant, ce genre de déclaration ne m'étonne pas du tout de la part de notre cher rms
10  5 
Avatar de Uranne-jimmy
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 05/10/2015 à 16:38
Pour moi c'est un oui mitigé, un oui mais...

Je pense que tout outil pédagogique devrait être libres, de la même façon que l'on peut faire des photocopies de cahier et autres outils de travail, je pense que ces outils devraient être disponible chez soi, pour soi et pour la famille, pour pouvoir travailler à la maison. Surtout que dans le cadre du logiciel, découvrir son fonctionnement en naviguant dessus est à mon avis primordial.

Après, de la même façon qu'un livre doit être acheté par les parents, ou loué ou autre, le modèle actuel ne va pas dans le sens du libre. Et surtout il y a des logiciels qui sont propriétaire et qui actuellement sont primordiaux à connaitre, sont un grand plus sur le CV des futur travailleurs, je pense par exemple à la suite Office de microsoft, qu'on le veuille ou non, la suite office doit être maîtrisé si on veut espérer un travail en contact de près ou de loin à un traitement de texte dans son travail.

Du coup je pense que, dans la mesure du possible, il faut pousser un maximum en faveur du libre. Mais qu'il faut aussi réfléchir et dans les cas où une solution propriétaire s'impose, l'utiliser.
5  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 05/10/2015 à 16:12
Je suis un fervent défenseur des logiciels libres, mais je ne pense pas que l'on doit utiliser «*exclusivement*» des logiciels libres dans nos écoles. L'école est censée ouvrir l'esprit et faire découvrir les différentes alternatives.
Aujourd'hui, Microsoft est omniprésent dans l'éducation (en offrant des licences aux professeurs et élèves : http://www.microsoft.com/fr-fr/educa...id=35iwUOhXn-l), ce qui est mal car les alternatives ne sont jamais ni citées, ni utilisées. C'est à l'école de faire découvrir les différentes alternatives et ensuite aux élèves/professeurs/personnels de faire leur choix.
8  4 
Avatar de deusyss
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 05/10/2015 à 16:13
Citation Envoyé par zoom61  Voir le message
[B][SIZE=4]Mais, il estime également qu'en utilisant des logiciels Libres, l'enfant apprendra d'abord à programmer, mais il découvrira aussi les notions de partage et d’entraide, qui sont les bases de la citoyenneté.

La civilité est effectivement trop oublié à mon gout, et deja a mon epoque. Et c'est pourtant tres present dans la communaute. Maintenant professeur, je m'en rend bien compte avec les jeunes d'aujourd'hui.

Maintenant utiliser des logiciels libres ou non est une question sterile et un sujet a troll à mes yeux. Ce qu'il faut avant tout, c'est utiliser des logiciels que n'importe qui puisse acquérir, et utiliser librement sans cout, ou tres minime, afin que tous les eleves soient sur un pied d'egalite et que les eleves puissent utiliser les logiciels qu'ils étudient à l'école chez eux afin de manipuler.

Après, il faut aussi l'utilisation de standard ouvert, libre ou non, afin que le partage soit possible.

Et cela, c'est principalement les logiciels libres qui y parviennent.
6  2 
Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 05/10/2015 à 17:00
L'un des objectifs les plus importants de cette initiation des enfants aux technologies informatiques, c'est bien sûr leur permettre de prendre conscience de l'importance de protéger sa liberté, et donc, je ne vois pas tellement comment on pourrait faire ça en utilisant des logiciels privateurs.
6  2 
Avatar de RyzenOC
Inactif https://www.developpez.com
Le 05/10/2015 à 17:16
Que va apporter cette nouvelle matière ?
Comment l'intégrer dans le programme actuel ?
Comment cela va-t-il remotiver les enfants ?
Cela va-t-il relancer le plaisir d'apprendre ?
etc.
Pour moi jusqu'au collège l'informatique est inutile, un simple libre office+Lubuntu fait l'affaire.

Pour le cours de technologie, au collège on avait fait un robot, ou avait codé en python sur une carte arduino, c'était beaucoup plus passionnant que de faire de l'html sur des tablettes .

Concernant la motivation, avoir des tablettes, des écrans interactif et co sa ne sert à rien !

Pour moi la meilleur façon d'apprendre c'est le travail en petit groupe (4 personne max) sur la recherche d'une solution a un problème.
En math, au collège avec le rallye mathématique, et quand j'étais en IUT notre prof de math avait fait sa pour le cours sur RSA.

A l'inverse la pire façon d'enseigner c'est les cours en amphis. Des études ont été menée, en amphi, la durée de concentration d'un élève est de 15 minute max. Le contribuable paye un prof 1H juste pour des élèves qui ne peuvent se concentrer plus de 15 minutes.

Pour avoir un meilleur système éducatif, supprimer les amphis et les classes nombreuses, rien en vaut les TP en petit groupe. Forcément sa coute plus cher que d'offrir des Ipad à des élèves de collège...

Plus extrémiste encore, je remets en cause l'apprentissage de connaissance juste pour avoir sont bac ou ces partiels. Aujourd'hui sa ne sert a rien plus à rien d'apprendre des livres ou des diapos par cœur, on veut un truc on demande à DuckDuckGo ou à Google. Il faudrait plus axée les programmes scolaire sur le raisonnement.
7  3