HandyLinux 2.2 est disponible
Avec un HandyMenu personnalisable et une version 64 bits

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
Handylinux est une distribution GNU/Linux pour les débutants en informatique, basée sur Debian stable. Les utilisateurs de la distribution Linux participent à son amélioration en proposant sur un forum dédié des modifications et de nouvelles fonctionnalités qui sont ensuite intégrées par les développeurs. A l'occasion de la publication de Debian Jessie 8.2, Arpinux - développeur principal de HandyLinux - a publié la version 2.2 de la distribution pour les débutants en informatique. Elle intègre les nouveautés suivantes.

  • HandyMenu v3
  • Iceweasel v40 avec ajout de moteurs de recherche et allègement des modules complémentaires
  • Gimp intégré avec une interface simplifiée
  • HandyLinux-amd64



Le changelog complet:

  • mise à jour de la base : Debian 8.2 ;
  • mise à jour de Iceweasel - v40 (version renommée de Mozilla Firefox) ;
  • suppression des modules de lisibilité en faveur du mode de lecture intégré à Iceweasel ;
  • remplacement de µblock par µblock.origin ;
  • ajout de qwant, wiktionnaire et openstreetmap comme moteurs alternatifs ;
  • ajout de info4forum qui remplace hardinfo ;
  • passage du script kernel-cleaner en background ;
  • passage du HandyMenu en v3 avec configuration graphique complète ;
  • ajout de cyclope comme visionneuse minimale alternative ;
  • mise à jour du "À propos de mon HandyLinux " ;
  • ajout de ntfs-config ;
  • ajout de fonts-opendyslexic depuis les dépôts ;
  • intégration de gimp'light config ;
  • remplacement de la loupe d'écran vmg par loupy ;
  • passage du forum et du wiki en https ;
  • correction des liens et marque-pages pour le https ;
  • suppression de pulseaudio (installé uniquement avec skype ou TeamViewer) ;
  • correction de l'icône du mixer ;
  • ajout d'actions personnalisées à thunar ;
  • mise en paquet des scripts pour thunar afin d'assurer la mise à jour et l'ajout de scripts ;
  • ajout de curl, sox et mpg321 pour les actions personnalisées ;
  • ajout de unbound comme resolveur DNS local pour éviter le filtrage des FAI ;
  • passage du sources#list en httpredir#debian#org pour accélérer la gestion des paquets et soulager les serveurs ;
  • suppression de l'éditeur de menu XFCE, inutile depuis HandyMenu-v3 ;
  • suppression des dépôts backports (conservation des dépôts mozilla-backports) ;
  • passage de la documentation intégrée en paquets pour faciliter la mise à jour ;
  • ajout d'une version HandyLinux-amd64 à tester ;


La collégialité grandit

Pour rappel, HandyLinux est née sur le forum crunchbang-fr. La distribution CrunchBang Linux #! qui avait une communauté francophone très active rassemblée sur le forum éponyme, a tiré sa révérence avec l'annonce de son développeur. Plusieurs distributions GNU/Linux prennent la suite, mais des membres de la communauté #! ont rejoint HandyLinux, une chance pour la communauté HandyLinux qui va donc accueillir des contributeurs de talent.

Cela permis de retravailler les outils spécifiques HandyLinux et les libérer de la séparation des architectures (des paquets pour i386 et d'autres pour amd64). Cette simplification dans la gestion des paquets et les nouveaux arrivés ont convaincu Arpinux de livrer une version HandyLinux-amd64 à tester.

Une communauté s'est fixée, avec ses petites habitudes, ses règles, son noyau et ses satellites. Tout s'est fait tranquillement et deux ans après sa naissance, HandyLinux fait partie du paysage des distributions GNU/Linux francophones, et est soutenue par une réelle collégialité.


Télécharger HandyLinux 2.2

Consultez le billet de blog original de ideefixe pour plus de détails

Et vous ?

Utilisez-vous HandyLinux ? Comment trouvez-vous la distribution pour faire ses premiers pas en informatique ?

Simplifie-t-elle l'usage d'un ordinateur ?

Son HandyMenu personnalisable vous semble-t-il une bonne solution ?

Forum Linux


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Contacter le responsable de la rubrique Libres & Open Source