IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

GitHub : la suspension des comptes russes aurait entraîné la suppression de l'historique des projets et des demandes de modification,
Selon un développeur

Le , par Bill Fassinou

36PARTAGES

13  0 
GitHub aurait suspendu des comptes de développeurs et d'organisations russes afin de protester contre l'invasion de l'Ukraine par la Russie, mais cette décision semble avoir porté préjudice à un certain nombre de projets open source. Jesse Squires, développeur indépendant de logiciels et responsable des projets open source Quick et Nimble, a récemment alerté la communauté sur dégâts subis par ses projets en raison de la décision de GitHub. Cela intervient à un moment où l'intégrité de GitHub, de l'open source et du mouvement du logiciel libre est remise en cause. Certains évoquent déjà la nécessité de développer rapidement des équivalents nationaux.

En représailles à l'invasion russe en cours en Ukraine, GitHub a commencé par suspendre vers mi-avril les comptes des développeurs russes et des organismes liés ou associés à des organisations sanctionnées par le gouvernement américain. Cependant, en faisant ce choix, GitHub semble n'avoir pas pensé aux répercussions que cela pourrait avoir sur les projets open sources sur lesquels ces développeurs collaborent. Parmi les nombreuses plaintes qui ont retenu l'attention ces derniers jours figure celle du développeur indépendant de logiciels Jesse Squires qui dit avoir perdu il y a quelques semaines une bonne quantité de son travail hébergé sur GitHub.

« J'ai récemment repris le rôle de mainteneur principal pour deux projets populaires dans la communauté des développeurs Apple, Quick et Nimble. Je viens de publier la version 5.0 de Quick il y a quelques jours. Au cours de la semaine précédant la publication, j'ai examiné et fusionné de nombreuses demandes de modification. Mais au moment de rédiger les notes de mise à jour, j'ai remarqué un comportement très bizarre. Mystérieusement, certaines demandes avaient été supprimées. Disparues », a déclaré Squires le 19 avril. Apparemment, lorsque GitHub suspend un développeur, tout son travail disparaît de la plateforme, ainsi que ses contributions.



« Ensuite, j'ai réalisé que la participation d'un contributeur entier avait disparu : tous ses commentaires sur les problèmes avaient disparu, tous les problèmes qu'il avait ouverts avaient disparu, toutes les demandes qu'il avait ouvertes avaient disparu. Chaque élément d'activité lié à l'utilisateur avait disparu. C'est quoi ce désordre ? », a ajouté Squires. Selon ce dernier, « toutes ces disparitions mystérieuses sont dues à la suspension désinvolte par GitHub des comptes de développeurs russes sans aucun égard pour les effets secondaires destructeurs ». Quick et Nimble sont des frameworks qui sont utilisés dans les tests unitaires dans iOS.

Précisément, Quick est un framework de test et Nimble est un framework de correspondance. Squires estime qu'il y a plusieurs contributeurs à Quick dont les comptes ont été suspendus, ce qui signifie que l'équipe a perdu tout ce qu'ils ont contribué à part l'historique brut des soumissions. Selon les observations du développeur, les suspensions de comptes par GitHub pourraient s'avérer incroyablement destructrices pour tout projet open source qui a une fois interagi avec l'un de ces comptes. Par exemple, sur Twitter, vous pouvez visiter le profil fictif d'un compte suspendu et voir un message indiquant que le compte est suspendu.

De plus, les @mentions du compte par les autres utilisateurs sont toujours liées au profil du compte suspendu. Squires assure que ce n'est pas du tout comme ça que cela fonctionne sur GitHub. Selon lui, "suspendre un compte sur GitHub" signifie en fait supprimer toute l'activité d'un utilisateur, ce qui entraîne (1) la suppression de toutes les demandes d'extraction du compte suspendu, (2) la suppression de toutes les questions ouvertes par le compte suspendu, (3) la suppression de tous les commentaires ou discussions du compte suspendu. « En fait, l'ensemble de l'activité et de l'historique de l'utilisateur s'évapore », a-t-il déclaré.

« Toutes ces données précieuses sont perdues. La seule chose qui reste intacte est l'historique brut des soumissions (commits) Git. C'est comme si l'utilisateur n'avait jamais existé. Encore une fois, à l'heure actuelle, il n'est pas clair pour moi si la perte de données était l'objectif de GitHub ou si c'était une erreur. Quoi qu'il en soit, c'est un problème majeur. La suppression de ces données sans préavis est un abus de confiance. Devons-nous continuer à faire confiance à GitHub pour les données importantes ? », a ajouté Squires. Il considère que GitHub s'est fait une mauvaise publicité, ce qui pourrait engendrer des changements majeurs à l'avenir.

« À mon insu, GitHub rejoignait tranquillement le reste du monde occidental dans sa croisade pour punir d'innocents civils russes dont le seul crime était d'être nés au mauvais endroit et d'avoir peut-être été associés à une banque qui est maintenant sanctionnée. Je ne vois pas en quoi supprimer des comptes GitHub et provoquer des pénuries alimentaires pour les civils est une "victoire" pour quiconque. D'après ce que j'ai pu voir, les contributeurs disparus n'étaient que des développeurs iOS et macOS ordinaires désireux de contribuer à un projet open source communautaire ».

« Ces actions de GitHub sont nuisibles et préjudiciables aux projets open source et à la communauté open source. Il est déjà assez difficile de maintenir des projets open source. Il est encore plus difficile d'hériter d'un vieux projet quelque peu négligé et d'essayer de le remettre sur les rails. Dans ce cas, chaque demande d'extraction, problème et commentaire est important pour la maintenance à long terme et le succès du projet. Les commentaires, les discussions et les revues de code fournissent un contexte précieux qui n'est pas toujours pris en compte dans l'historique des commits ».

« Je pense qu'une solution appropriée de la part de GitHub aurait été de laisser toutes les contributions intactes, de geler les comptes suspects pour empêcher toute activité future, et de marquer clairement les pages de profil des comptes comme étant suspendues. Puis, lorsque c'était possible d'actionner l'interrupteur pour réactiver complètement les comptes. Mais apparemment, GitHub a pensé que la meilleure chose à faire était de tout supprimer. Donc, merci GitHub, d'avoir royalement bousillé tout ça ».

Cependant, Squires a annoncé le 21 avril que Martin Woodward, directeur principal des relations avec les développeurs chez GitHub, l'a contacté pour lui faire savoir que GitHub avait rétabli les demandes d'extraction, les problèmes, les commentaires, etc. manquants des développeurs russes dont les comptes avaient été suspendus. Les profils des utilisateurs seraient également rétablis, bien que Woodward ne mentionne pas spécifiquement que les comptes avaient été suspendus. Woodward aurait déclaré à Squires que le seul mécanisme dont disposait auparavant GitHub pour suspendre les comptes avait été conçu pour cibler les acteurs malveillants.

Il s'agirait de scénarios dans lesquels, généralement, "la meilleure chose à faire est de faire disparaître complètement les comptes et toute activité". Il est clair que cela n'était pas approprié dans ce cas. « J'apprécie vraiment que Martin m'ait contacté et qu'il ait aidé à trouver une meilleure solution à ce problème en interne chez GitHub. Je ne suis toujours pas d'accord pour punir des individus ordinaires pour des atrocités perpétrées par l'État russe (et tous les États, d'ailleurs), mais je suppose que la plupart des entreprises américaines n'ont guère d'autre choix que de céder à la pression gouvernementale », a conclu Squires.

Rappelons que depuis le début de l'invasion russe en Ukraine le 24 février dernier, un certain nombre de développeurs de la communauté open source ont pris position pour l'Ukraine et sont allés jusqu'à saboter leurs propres logiciels en guise de protestation. Certains développeurs ont introduit du code malveillant dans leurs propres logiciels afin d'effacer tous les fichiers des ordinateurs des développeurs basés en Russie et en Biélorussie, après que ces derniers ont installé les logiciels. D'autres ont même milité pour bloquer l'accès des Russes aux logiciels libres.

Source : Jesse Squires

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous de la décision de GitHub de suspendre les comptes russes ?
Que pensez-vous de la manière dont GitHub suspend les comptes des développeurs ?
Selon vous, quels changements cette décision de GitHub pourrait-elle induire à l'avenir ?
Pensez-vous que davantage de plateformes nationales d'hébergement de code verront le jour dans les années à venir ?

Voir aussi

Faut-il bloquer l'accès des Russes aux logiciels libres ? La question divise la communauté des développeurs, entre possibilités offertes par les licences et notion de liberté d'accès à l'information

GitHub suspend les comptes de développeurs russes travaillant dans des entreprises sur la liste des sanctions du gouvernement américain, en représailles à l'invasion russe en cours en Ukraine

Faut-il sevrer les Russes de logiciels libres ? Canonical met fin à ses partenariats de support, de services professionnels et de distribution avec des entreprises russes, et ravive le débat

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de supertonic
Membre actif https://www.developpez.com
Le 27/04/2022 à 8:59
Tout ceci est d'un ridicule. Je pense que cela va peser sur l'open source à l'avenir. Open source veut dire politique maintenant ?
Ca commence à bien faire
14  2 
Avatar de jmnicolas
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 28/04/2022 à 10:50
Quelle foutaise. Être Russe n'implique pas de supporter la guerre.
Avant en Corée du Nord quand un mec faisait une connerie, ses parents et ses enfants se retrouvaient dans un camp, tout le monde payait pour la faute d'un seul.
Même eux ils ont arrêté ce genre de procédés, mais nous on s'y met ?
J'en ai ras le bol de cette hystérie bien pensante de "virtue signaling".
7  1 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 28/04/2022 à 17:34
In Europe and America there's a growing feeling of hysteria
Conditioned to respond to all the threats
In the rhetorical speeches of the Soviets
...
Sting

Jamais cette chanson n'a eu autant de sens.

There's no such thing as a winnable war
It's a lie we don't believe anymore
6  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 29/04/2022 à 9:49
Citation Envoyé par jmnicolas Voir le message
Franchement diversifiez vos sources d'info, notre propagande est digne de la pravda soviétique et n'a aucun rapport avec la réalité du terrain.
Les russes ont des grosses pertes qu'ils n'avouent pas, ils en chient sur le terrain, mais ils gagnent lentement mais sûrement. Leur victoire est inéluctable malgré toutes les affirmations ridicules de l'occident.
Mes sources? Igor Girkin, qui se vante d'avoir initié la révolte du Donbass (bon, sur ce point précis, il se vante peut-être un peu, mais il n'est pas pro-ukrainien, vous vous doutez bien).




après, les Russes ont encore 2 solutions auxquelles Girkin ne fait pas référence : la mobilisation générale, et l'arme atomique.

_Problème de la mobilisation générale : ils ont déjà du mal à équiper leurs hommes. Ils ont tout ce qu'l faut en termes d'artillerie, mais tout le reste vient à manquer (hormis l'aviation, déjà totalement engagée, et la flotte, qui ne peut intervenir à cause des Dardanelles et des batteries côtières).
_Problème de l'arme nucléaire : le risque d'une riposte OTANesque est forte.

Dans les deux cas, c'est assez suicidaire. Pas impossible, hélas.

Au rythme actuel, il faudrait trois mois pour réduire le saillant de Severodonetsk. Le rythme actuel, c'est 600 000 obus par mois tirés par 2 400 pièces d'artillerie. soit 250 obus par jour et par pièce. Trois mois à ce rythme, ça nous fait 22 500 obus par pièce. Les standard OTAN sont de mettre la pièce d'artillerie au rebut après 2500-3000 tirs (2 650 pour le M777, par exemple). Alors évidemment, les pièces russes, plus lourdes, moins pratiques, sont probablement plus endurantes. Mais elles arriveront à leurs limites, et finiront par défaillir. Et comme le dit Girkin, une fois l'avance terminée, il n'y aura plus assez de matériel coté russe, et c'est à ce moment que les Ukrainiens auront le plein bénéfice des renforts occidentaux.

Ce qui va se passer (sauf mobilisation générale ou frappes nucléaires, j'exclus ces scénarios dans le cadre de mon analyse, ils mènent loin ailleurs, et mériteraient leur propre fil), c'est que les Russes, à un moment, vont essayer de négocier pour garder leurs gains territoriaux. Les Ukrainiens risquent de ne pas accepter, sentant l'odeur du sang. Encore une fois, il faut regarder les choses en face : les russes ont mis tout ce qu'ils avaient, ont bien progressé au début, de manière non soutenable au Nord (dont ils ont du repartir sous peine de s'y faire encercler et réduire), mais ont ensuite du faire face à une résistance intense. Qui accepte de perdre un peu de terrain pour infliger beaucoup de pertes. C'est une guerre d'usure. D'usure rapide. Qui va gagner :

(1)La Russie et les stocks immenses de l'URSS, dont une bonne partie (hors artillerie) est hors d'état de fonctionner, qui ne peut pas remplacer ses munitions modernes, dont les troupes "spéciales" ont été sévèrement limées (à Gostomel, Marioupol, et Mikolayev), et qui n'ose pas - pour le moment - décréter une mobilisation générale?
(2)L'Ukraine, dont les stocks soviétiques s'épuisent rapidement, dont les forces armées étaient 4 fois moins importantes au début du conflit, mais qui a pu se permettre une mobilisation générale, qui se fait équiper, entrainer et ravitailler gratuitement, y compris en munitions modernes, et qui a accès illimité au renseignement sans égal de l'OTAN?

les Russes jouent leurs dernières cartes en utilisant leurs derniers missiles pour détruire la logistique Ukrainienne. Leur raid de missiles sur le pont au sud de la Moldavie n'a coupé celui-ci que 48 heures. Leur effort sur les sous-stations électriques qui alimentent les transports ferroviaires semble plus efficace, et ils ont intérêt à ce que ça marche (c'est long à remplacer, et les ukrainiens manquent de locomotives diesel, et leur écartement n'est pas celui des pays occidentaux), parce qu'après ils n'auront plus les moyens de porter leur effort ailleurs. Faute d'électronique à mettre dans des munitions fabriquées. Je ne serais pas surpris que le prochain effort de ravitaillement occidental soit plein de camions, pour cette raison.

En bref : ça se joue maintenant, et pas dans le Donbass. Ca se joue dans les airs, dans le choix de cibles pour les derniers missiles de croisière russes avant épuisement des stocks, dans leur capacité à éradiquer durablement le réseau ferroviaire ukrainien, dans la capacité des ukrainiens à les abattre, réparer leurs sous-stations, et dans la capacité de l'OTAN à convertir des locomotives diesel au bon écartement, et/ou à fournir des camions logistiques en grand nombre.

l'analyse "la Russie avance" est vraie, mais ne prend pas en compte l'ensemble du paysage stratégique et géopolitique, ni les tendances à long terme. A long terme, la Russie sera épuisée en matériel. 600 000 obus par jour, ça ne se remplace pas en claquant des doigts. Et encore, ça, ça ne dépend pas des importations gelées (ils ont tout sur place). Tout le reste est sous embargo.
6  1 
Avatar de jmnicolas
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 28/04/2022 à 11:31
Citation Envoyé par el_slapper Voir le message
Assez d'accord. Si on prend l'exemple du tennis, je vais faire cocorico et dire que Roland Garros gère ça bien mieux que Wimbledon. A Wimbledon, les joueurs russes sont exclus. A Roland Garros, il ne sera pas fait mention de leur nationalité, et en cas de victoire, leur hymne ne sera pas joué. Dans les deux cas, on interdit le soft power russe (parce que c'est bien ça l'objectif), mais pas de la même manière.
Pourtant on ne faisait pas ce genre de choses du temps de l'URSS.
L'Occident s'effondre et devient fou, quel gâchis.
Nous (les peuples européens) allons la payer très cher cette guerre, si ça ne dégénère pas en nucléaire d'ici là.
5  2 
Avatar de eomer212
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 28/04/2022 à 12:59
tout le monde cherche une vraie utilisation utile de la block chain.
visiblement, il faut faire évoluer un équivalent de github vers un github totalement decentralisé et independant de décisions politiques et manageriales hors de propos.
dépendre d'une société qui passe son temps à se foutre de ses clients, c'est pas malin.
2  0 
Avatar de Fagus
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 29/04/2022 à 17:53
Citation Envoyé par el_slapper Voir le message
...
A long terme, la Russie sera épuisée en matériel. ...Tout le reste est sous embargo.
Manifestement c'est le jeu américain (et donc du bloc occidental). Jeu dangereux, car il fait des occidentaux des quasi-belligérants dans une guerre entre blocs par proxy. Les Américains ont le bon rôle en ayant tout fait pour aller à la guerre quitte à sacrifier les Ukrainiens. Dans les années 90, alors que la Russie était très faible et montrait une volonté de rejoindre le reste de l'Europe, les USA ont décidé de pousser l'OTAN aux portes de la Russie et d'affaiblir la Russie par tous les moyens afin de conserver le monde unipolaire dont ils sont les maîtres. Les Russes ont averti que ça ne leur irait pas, et une partie du camp américain savait que cela provoquerait une nouvelle guerre froide dans le futur.

Les Occidentaux ont tout fait pour faire capoter les accords de Minsk jusqu'à la dernière minute et à intégrer l'Ukraine à l'OTAN afin qu'il n'y ait plus d'empire slave. Bref, maintenant la Russie est entrée en guerre et c'est trop émotionnel pour évoquer maintenant le passé ou l'équilibre des forces qu'il faudra un jour poser.

Là, tous les occidentaux sont à nouveau unis sous l'OTAN, tous les budgets miliaires montent et tout le monde achète made in USA. L'Europe indépendante de la défense est morte-née (pour ceux qui y croyaient comme Macron). Aucun soldat américain ne meurt et la Russie et l'Europe sont affaiblis. Pas étonnant que les USA ont fait capoter les négociations.

Manifestement, il faut embourber les Russes en Ukraine et figer le conflit. 2 questions : que se passe-t-il si les Ukrainiens veulent se battre jusqu'au bout jusqu'à vaincre la Russie et demandent toujours plus d'implication occidentale ? Que se passe-t-il si la Russie décide de bombarder les livraisons d'armes sur un aéroport Polonais ? (normalement tout l'OTAN est sensé déclarer la guerre à la Russie selon les traités). Ces questions ne sont pas de moi mais d'Hubert Védrine pour info.

Quant au blocus de la Russie... Déjà, historiquement, les blocus ont plus tendance à radicaliser les pays ciblés, affectent durement les populations civiles et pas les dirigeants (Cuba, Corée du Nord, Iran...). Mais c'est une chose de bloquer un petit pays sans ressources, quel est le sens de bloquer le plus grand pays du monde qui en plus exporte ses ressources (à des pays qui n'en ont pas ; nous) ? À court terme, la Russie est affaiblie. À long terme, elle aura toujours l'avantage d'avoir les ressources, la possibilité d'écouler les hydrocarbures en Asie, (nous on n'en aura peut être plus soit par boycott, soit par fermeture du robinet si les Européens n'arrivent pas à se mettre d'accord sur le boycott).

Quant à la Russie ... dans le meilleur des cas, ils auront bien compris qui est le maître ... dans le pire, ils seront humiliés et voudront se venger. Il faut se souvenir que l'URSS a été capable de développer une armée énorme en autarcie ; le boycott, historiquement ils ont su le gérer.

Par ailleurs, historiquement, ils ont perdu la 1ère guerre de Tchétchénie. Ils se sont sentis très humiliés, puis ensuite ils ont déclenché la 2e guerre après une fausse paix, le temps de reforger leurs armes, puis ont tout massacré rasé etc.

Voilà, je croise humblement les doigts pendant que les puissants prennent des paris osés sur le futur (mais personnellement j'aurais préféré une négociation... ; je sais bien qu'on me dira Oui mais les Sudètes , peut être , mais comme il n'y a pas eu de négociations on ne saura jamais).
4  2 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 27/04/2022 à 20:02
La solution est peut-être tout simplement que l'Opensource n'utilise pas une plateforme propriétaire, gitHub appartenant à Microsoft.

On peut faire du git sans gitHub.

Exemple gitlab.

Après je ne suis pas développeur, github a peut-être des fonctionnalités qui manquerait.
1  0 
Avatar de kain_tn
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 28/04/2022 à 8:59
Citation Envoyé par chrtophe Voir le message
La solution est peut-être tout simplement que l'Opensource n'utilise pas une plateforme propriétaire, gitHub appartenant à Microsoft.

On peut faire du git sans gitHub.

Exemple gitlab.

Après je ne suis pas développeur, github a peut-être des fonctionnalités qui manquerait.
Cela reviendra au même: ce qui pose problème ce n'est pas la plateforme mais bien son hébergeur finalement, puisque c'est ce qui permet à la société derrière la plateforme de bloquer des comptes.

Il est possible de faire du Github privé/déployé chez soi (mais c'est payant il me semble) tout comme on peut déployer son propre Gitlab.

Je pense que ce qu'il faudrait à un moment donné c'est créer une plateforme type Github/Gitlab mais décentralisée. Je ne parle pas de Git, mais bien de la panoplie de services que ces plateformes proposent autour de Git (CI/CD, gestion de tickets, statistiques, wiki, etc.).
1  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 28/04/2022 à 10:54
Citation Envoyé par jmnicolas Voir le message
Quelle foutaise. Être Russe n'implique pas de supporter la guerre.
Avant en Corée du Nord quand un mec faisait une connerie, ses parents et ses enfants se retrouvaient dans un camp, tout le monde payait pour la faute d'un seul.
Même eux ils ont arrêté ce genre de procédés, mais nous on s'y met ?
J'en ai ras le bol de cette hystérie bien pensante de "virtue signaling".
Assez d'accord. Si on prend l'exemple du tennis, je vais faire cocorico et dire que Roland Garros gère ça bien mieux que Wimbledon. A Wimbledon, les joueurs russes sont exclus. A Roland Garros, il ne sera pas fait mention de leur nationalité, et en cas de victoire, leur hymne ne sera pas joué. Dans les deux cas, on interdit le soft power russe (parce que c'est bien ça l'objectif), mais pas de la même manière.
3  2