IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Marak, l'auteur de la récente corruption du registre de logiciels npm "faker.js" et "colors.js" affirme qu'il s'agissait d'une erreur de programmation
Et souhaite que Github lève son bannissement

Le , par Patrick Ruiz

83PARTAGES

9  0 
L’open source a désormais pénétré la quasi-totalité des domaines de l’informatique. Pourtant, le mouvement continue de traîner l’un de ses principaux maux : la rémunération de ses intervenants. La situation est telle que certains en arrivent à corrompre des bibliothèques largement utilisées pour ne plus avoir à soutenir les entreprises du Fortune 500 de façon gratuite. Quelles leçons la sphère de l’open source doit-elle tirer de la récente corruption des bibliothèques npm faker.js et colors.js ?

La bibliothèque colors a eu plus de 20 millions de téléchargements hebdomadaires uniquement sur npm et compte près de 19 000 projets qui en dépendent. Tandis que, faker a eu plus de 2,8 millions de téléchargements hebdomadaires sur npm et compte plus de 2500 personnes à charge.

Dans l'un des messages du développeur sur GitHub datant de novembre 2020, il déclare qu'il ne veut plus faire de travail gratuit. « Avec tout mon respect, je ne vais plus soutenir les Fortune 500 (et d'autres entreprises de plus petite taille) avec mon travail gratuit. Saisissez cela comme une opportunité de m'envoyer un contrat annuel à six chiffres ou de forker le projet et demander à quelqu'un d'autre de travailler dessus », disait-il. Marak Squires affirme désormais que la récente corruption du registre de logiciels npm "faker.js" et "colors.js" est la résultante d’une erreur de programmation.


Marak Squires, a introduit un commit (une révision de fichier sur GitHub) dans colours.js qui ajoute un nouveau module de drapeau américain, ainsi que le déploiement de la version 6.6.6 de faker.js, déclenchant la même tournure destructrice des événements. Les versions sabotées amènent les applications à produire à l'infini des lettres et des symboles étranges qui commencent par trois lignes de texte qui se lisent « LIBERTY LIBERTY LIBERTY ».


Marak exprime-t-il tout haut ce que l’ensemble de la communauté open source pense tout bas ?

C’est ce que laisse penser un sondage de Digital Ocean. Ce dernier s’appuie sur les retours de 4440 développeurs participant aux projets open source et issus d’Amérique du Nord, d’Europe et de la région Asie-Pacifique. Plus de la moitié des répondants estiment que les participants devraient être payés pour contribuer aux projets open source (54 %), tandis qu'environ un tiers restent indécis. Seuls 12 % des répondants sont contre le fait de payer les individus pour leurs contributions.


En ce qui concerne la question de savoir qui doit être payé, le rapport met une division entre répondants en lumière. 35 % pensent que les mainteneurs doivent être rémunérés, 30 % préconisent que les contributeurs soient rémunérés et 25 % sont d'avis que les auteurs doivent être rémunérés pour leur travail. Il est intéressant de noter que les jeunes générations sont beaucoup plus favorables au paiement des contributions à l'open source que certains de leurs pairs plus âgés. 60 % des répondants âgés de 18 à 24 ans pensent que les individus devraient être rémunérés pour leurs contributions à l'open source, alors que seulement 53 % des 25 à 34 ans, 51 % des 35 à 44 ans, 42 % des 45 à 54 ans et seulement 34 % des plus de 55 ans sont d'accord.


Les répondants ont également été interrogés sur la question de savoir qui devrait financer ces paiements. Environ la moitié des répondants pensent que les entreprises technologiques devraient financer le paiement des contributions à l'open source, tandis qu'un quart pensent que les propriétaires de projets ou les particuliers devraient payer.

Dans une sphère alimentée par les dons qui permettent de dégager le « salaire » des mainteneurs, Andre Staltz note que « la plupart [80 %] des projets open source considérés comme durables reçoivent en fait un revenu inférieur aux normes de l'industrie ou même inférieur au seuil de pauvreté. » Dans les chiffres, le créateur du réseau social Manyverse passait en revue les 58 projets les plus populaires de la plateforme OpenCollective – un choix qu’il justifie par la disponibilité des données financières des projets qui y sont listés.

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Les développeurs qui œuvrent dans la sphère de l’open source sont-ils sous-financés et exploités ?

Êtes-vous d’accord avec l’affirmation selon laquelle les entreprises bénéficient plus de l’open source qu’elles ne contribuent à le soutenir ?

Quel modèle de financement proposez-vous pour les projets open source ?

Quelle leçon tirez-vous de la récente corruption du registre de logiciels npm "faker.js" et "colors.js" en tant que développeur ?

Voir aussi :

L'open source souffre-t-il d'un problème du « travail gratuit » ? Oui, selon Havoc Pennington

Logiciel libre et open source : les deux concepts sont parfois utilisés de manière interchangeable, mais quelle est la différence ?

Richard Stallman : « l'open source est un substitut amoral et dépolitisé du mouvement du logiciel libre » qui n'ose pas défendre la liberté

Quelles sont les entreprises qui contribuent le plus aux projets open source ? Microsoft positionnée en tête sur GitHub

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Demky
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 24/01/2022 à 10:27
Je ne comprends pas trop, n'avons nous pas eu droit la semaine dernière a une floppée d'article indiquant qu'il avait été débanni ?

A la base, c'est son projet, il est donc sencé pouvoir en faire ce qu'il veut, je ne comprends pas pourquoi il est banni par github.
6  3 
Avatar de Fleur en plastique
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 26/01/2022 à 14:56
Citation Envoyé par Demky Voir le message
Je ne comprends pas trop, n'avons nous pas eu droit la semaine dernière a une floppée d'article indiquant qu'il avait été débanni ?
Oui parce que ce gros boulet de base, après avoir été débanni, a récidivé.

Du coup, il a été rebanni et je pense que cette fois-ci il devra passer sous le bureau pour espérer retrouver l'accès à son compte.

De plus, prétendre une "erreur de programmation" c'est vraiment du foutage de G. Il n'a même pas honte ? Il mérite la corde.
2  0 
Avatar de grunk
Modérateur https://www.developpez.com
Le 24/01/2022 à 12:05
Autant des projets open source qui marchent peuvent être une super vitrine quand on cherche du boulot , autant là il s'est auto catalogué comme saboteur professionnel. Je lui souhaite de pas avoir à chercher du travail dans les quelques années à venir.
4  4 
Avatar de tontonCD
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 31/01/2022 à 11:03
"A la base, c'est son projet, il est donc sensé pouvoir en faire ce qu'il veut, je ne comprends pas pourquoi il est banni par github."

Beaucoup de projets GitHub sont vérolés, parfois intentionnellement, il suffit alors de les récupérer et de les compiler pour installer un virus chez soi.
0  0 
Avatar de nefelpitto
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 24/01/2022 à 14:35
S'il voulait absolument de l'argent pour son travail open source, pourquoi ne pas avoir essayé d'en soulever avec par exemple OpenCollective ou tout simplement arrêter de contribuer ? Au lieu de ca, il sabote ses projets et feint l'ignorance... Et pour ce qui est de l'argument "ce sont ses projects, il fait ce qu'il veut avec", oui forcément il a les droits admins donc il peut faire ce qu'il veut. Sauf qu'il sabote le travail des autres contributeurs (quand il y en a) et la réputation de l'open source en général. Et continuer a prétendre que c'était une erreur alors qu'il l'a clairement fait exprès, c'est pas très classe...
1  4