Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Linux et non Windows ? Munich tourne-t-elle à nouveau le dos à Microsoft pour l'open source ?
Le nouveau conseil municipal s'aligne sur l'initiative Public Money ? Public Code ! de la FSFE

Le , par Patrick Ruiz

129PARTAGES

25  0 
La municipalité de Munich opte déjà autant que possible sur les logiciels libres dans les marchés publics. C’est ce qui ressort d’un accord de coalition entre le Parti social démocrate d’Allemagne et les Verts. L’entente fait suite aux échéances locales du 15 mars dernier au terme desquels les partis ont été élus. Ses résolutions sont en vigueur jusqu’en 2026.

L’entente rappelle que « chaque fois que cela est techniquement et financièrement possible, la ville s’appuie sur des normes ouvertes et des logiciels libres afin d’éviter la dépendance prévisible aux fabricants. Cette considération est inscrite comme critère dans le cadre des appels d’offres. Toute déviation de ce principe doit être justifiée. » Sur cette lancée, le nouveau conseil municipal passe l’annonce selon laquelle il s’aligne sur l’initiative Public Money ? Public Code ! pilotée par la branche européenne de la Free Software Foundation (FSFE).


En substance, la nouvelle équipe dirigeante de la municipalité semble exprimer sa faveur au principe de logiciel libre d’abord pour ce qui est des acquisitions au sein des institutions sous son contrôle. De plus, le volet développement et publication active de logiciels libres par les agences gouvernementales n’est pas en reste. En effet, l’entente insiste sur la priorité à l’ouverture du code source sauf pour ce qui est de cas de figure spécifiques comme la nécessité de prendre en compte l’inclusion de données personnelles ou confidentielles. Ce positionnement n’est pas sans rappeler celui des Pays-Bas lancés sur une voie similaire. En fait, la municipalité de Munich vient allonger une liste (d’entités en faveur de l’initiative Public Money ? Public Code !) dans laquelle on retrouve le parti chrétien-démocrate allemand.

« La campagne Public Money ? Public Code ! campagne vise à établir le logiciel libre comme la norme pour les logiciels financés par les pouvoirs publics. Les administrations publiques qui suivent ce principe peuvent bénéficier d'une collaboration avec d'autres organismes publics, d'une indépendance vis-à-vis des fournisseurs uniques, d'économies d'impôts potentielles, d'une innovation accrue et d'une meilleure base pour la sécurité informatique. La Free Software Foundation Europe, plus de 180 organisations de la société civile et plus de 27 000 personnes ont signé la lettre ouverte. Nous ferons usage des signatures pour contacter les décideurs et les représentants politiques de toute l'Europe et les convaincre de faire du code public la norme », précise la FSF.


Ces développements portent les germes d’une possible relance du chantier LiMux dont l’annonce de l’abandon au profit de Windows 10 est tombée au cours du troisième trimestre de l’année 2017 dans le cadre d'un précédent accord de coalition entre le Parti social démocrate (SPD) et l'Union chrétienne sociale (CSU) . En 2003, Munich, troisième ville la plus importante d’Allemagne, dispose de plus de 16 000 PC utilisés par les employés de l’administration. La fin de la prise en charge de Windows NT est proche et celle de Windows XP suivra dans quelques années. La ville de Munich a besoin d’une alternative pour mettre fin aux migrations forcées imposées par les solutions propriétaires. Celle-ci permettra de : accéder à une large gamme d’applications ; faciliter l’interopérabilité avec les autres plateformes ; bénéficier d’un support constant ; réduire les coûts ; se libérer des « vendor lock-in ». C’est dans ce contexte qu’elle annonce le projet LiMux (une version personnalisée de Linux qui tournerait sur les ordinateurs des collaborateurs) en 2004.

En vertu des termes de l’accord de 2017, Munich devait entamer le déploiement d’un client Windows 10 à partir de 2020. Le coût de l’opération en cours est estimé à environ 86 millions d’euros. But de la manœuvre : remplacer complètement LiMux par Windows 10 à l’horizon 2023. Le nouvel accord de coalition entre entre le Parti social démocrate d’Allemagne et les Verts est un signal clair d’une possible nouvelle réorientation dans le sens inverse : de Windows à Linux. C’est le type de transition qui met des années à arriver à un terme, ce, même s’il faut relever que Munich ne devrait pas partir de zéro. En effet, les écosystèmes Linux et Windows continuent (en principe) de coexister sur les ordinateurs de la municipalité.

Les développements en cours peuvent traduire deux choses : primo, l’envie d’aller glaner d’importants pans de cette souveraineté numérique si chère dans le contexte mondial actuel ; secundo, des manœuvres destinées à faire bouger les lignes d’anciens contrats de manière à obtenir des rabais. Le nouveau conseil municipal n’a pas publié de feuille de route en lien avec ce nouvel accord de coalition.

Sources : accord de coalition, FSFE

Et vous ?

Que pensez-vous de ces multiples va-et-vient des élus munichois sur ces questions de passage des solutions logicielles propriétaires à celles dites libres ?
Que traduit cette indécision selon vous ?

Voir aussi :

Un logiciel libre doit-il être en mesure de restreindre les tâches que ses utilisateurs peuvent effectuer avec son aide ? Non, pour Richard Stallman
France : le Sénat choisit d'encourager l'utilisation des logiciels libres et formats ouverts plutôt que de leur donner la priorité
Les députés votent la priorité au logiciel libre dans l'enseignement supérieur, échec du lobbying des éditeurs de logiciels propriétaires
Les logiciels libres ne seront plus prioritaires dans l'Éducation Nationale, ils seront envisagés mais plus préférés aux solutions propriétaires
Choisir en priorité le logiciel libre porterait atteinte au principe de neutralité technologique des marchés publics, pour le Syntec Numérique

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Fleur en plastique
Membre averti https://www.developpez.com
Le 15/05/2020 à 11:42
Citation Envoyé par stardeath Voir le message
migrations forcées? est ce que cette phrase laisse sous entendre qu'il n'y aura plus de migration quand ils seront passé chez linux? plus de mise à jour vers un kernel plus récent? plus de mise à jour de bibliothèques?
si ils font de la même manière que maintenant où ils ont encore du windows xp (19 ans quand même), ils auront d'ici quelques années des linux obsolètes. mais bon, on empêche pas l'incompétence ...
Par migration forcée, on entend : mise à jour complète du système obligatoire pour bénéficier de telle fonctionnalité, d'une mise àjour de sécurité, ou pour faire fonctionner une application récente. Elle est forcée parce que ce n'est parfois que le seul choix possible, dictée par une société unique, l'éditeur du système d'exploitation, ceci entraînant des frais de licences et entraînent des effets secondaires (applications ou matériels ne fonctionnant plus, formations à refaire...).

Dans le cadre d'un système libre, l'éditeur originel du système n'est pas le seul maître ; cela signifie que grâce à l'accès au code source et la liberté de modification, on peut potentiellement résoudre certains de ces soucis nous-même, ou engager une autre société pour le faire, sans forcément imposer une mise à jour globale avec les problèmes que cela implique. Après dans la plupart des cas courants, ce n'est pas un choix très intéressant, mais c'est toujours bon de savoir que cela reste une possibilité.
15  1 
Avatar de Fleur en plastique
Membre averti https://www.developpez.com
Le 15/05/2020 à 13:22
Citation Envoyé par stardeath Voir le message
donc on est bien d'accord, malgré la tirade, libre, open source, proprio ou autres sont dans le même panier.
Ben non justement. Clairement tu ne comprends pas ce que je cherche à expliquer bien que j'ai essayé d'éviter tout parti pris. Tout comme tu confonds dans ton message précédent migration forcée et mise à jour.

Citation Envoyé par stardeath Voir le message
le seul truc qui différencie, c'est les frais de licence de l'os, tout le reste s'applique à tout le monde.
Ben non.

Citation Envoyé par stardeath Voir le message
j'avais déjà posté cette question sur un autre fil sans avoir de réponse, est ce que des gens s'amusent actuellement à maintenir une ancienne version de, je ne sais pas, ubuntu par exemple, pour ne pas avoir à subir la migration forcée, obtenir les nouvelles fonctionnalités, etc.? si non, ce n'est donc pas une possibilité à envisager.
Bien évidemment, aucun intérêt pour l'utilisateur Linux moyen. Mais là ce n'est pas d'eux dont on parle, donc ta remarque est hors sujet. C'est un peu comme si je disais que le boucher ne devrait pas se servir d'une tronçonneuse pour couper la viande, donc le bûcheron ne devrait pas non plus se servir d'une tronçonneuse pour couper les arbres.

Tu confonds tout, et c'est probablement fait exprès, donc en ce qui me concerne je ne chercherai pas davantage à expliciter.
10  2 
Avatar de SimonDecoline
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 15/05/2020 à 22:27
Citation Envoyé par stardeath Voir le message
oui et donc, est ce qu'il y a des gens ou des entreprises qui font ce genre d'opération?, c'est cool de confirmer que c'est une éventualité, il n'en reste pas moins que si à l'heure actuelle personne n'est dans ce corps de métier, tu auras beau avoir l'éventualité, tu ne pourras pas en profiter. et une fois de plus, ce n'est pas quand tu auras besoin de ça en urgence qu'il faudra commencer à creuser.
En fait oui, il y a des gens qui maintiennent leur propre version de distribution linux : la mairie de Munich (limux), la gendamerie française (gendbuntu), l'administration chinoise (ubuntu kylin), le gouvernement vézénuélien (canaima)...

https://en.wikipedia.org/wiki/LiMux
https://fr.wikipedia.org/wiki/GendBuntu
https://en.wikipedia.org/wiki/Ubuntu_Kylin
https://en.wikipedia.org/wiki/Canaim...rating_system)
5  0 
Avatar de Steinvikel
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 18/05/2020 à 20:07
Pour être franc, la tournure de la discussion commençais à devenir blasant. ^^'
Je pense que tous ceux qui atterrissent devant mon post ont lu tous les posts précédents et ont cerné ce que chacun voulait dire avec ou sans maladresse ...on a compris les idées, on sera d'accord ou pas.

Personnellement, avoir un PC de l'ère Vista avec 4 Go de RAM sous Win10, qu'il soit fluide, je n'y crois pas trop, ou alors tu as procédé et des optimisations particulières et pertinentes (comme la gestion du fichier d'échange, la désactivations d'une plâtré de fonctionnalités inutiles constamment allumées et lancées au démarrage, les chargements d'application pour accélérer leur démarrage, etc.)
Tous les PC de cette ère que j'ai pu rencontrer équipé d'un i-5 ou moins, avec 4 Go de RAM, sont saturé juste avec le combo anti-virus + web browser. ^^'
Windows 10 (sans réglages) est un OS assez lourd. Plus l'OS est récent, plus il présente de fonctionnalités ...qui sont pour certaines plus lourdes.
--> Win10 sur 4 Go de RAM = 3 à 3,5 Go pour le système, et 1 à 0,5 Go pour l'iGPU (dépend des options dispo sur la carte-mère, fonction souvent non accessible).
--> il pompe au minimum 2 à 2,5 Go quand il y a très peu de logiciels d'installés
--> le fichier d'échange s'active bien avant d'atteindre 90% d'occupation en RAM (un paramètre qui se change bien plus facilement sur linux)

Quels sont les réglages (généraux) que tu as fait pour éviter des horribles lenteurs, constantes via une saturation disque (profondeur de queue de commandes), et pour éviter de trop solliciter le CPU ?

Pour en revenir au sujet.
Windows et linux s'encrassent tout les deux, on s'accordera sûrement que linux s'encrasse tout de même moins vite que Windows ou Mac OS X, mais cet aspect est fortement variable en fonction de l’utilisateur. J'ai pris pour habitude de réinstaller Windows tout les 5 ans environ pour avoir un décrassage logiciel absolu, mes PC portables durent entre 5 et 8 ans.
J'ai rencontré un certain nombre de mise à jour foiré, de paramètres systèmes ou applicatif redéfinis/écrasé à la suite d'une MAJ ou mise à niveau... au final tous l'écosystème me pousse à faire une "migration" en rendant certaines fonctionnalités incompatibles, certains drivers non fonctionnels, etc. (ex: plus de gestion de l'écran si l'on met à jour Windows 7 au delà d'une certaine date --> écran noir permanent)

Cet état de fait existe pour une seule raison : seul Microsoft est en mesure de maintenir ses éditions de Windows, car il en garde le code secret.
Si le code était publique, il suffirait d'avoir les moyens pour maintenir les fonctionnalités, sécurité, et compatibilité souhaitées.
Si les moyens manquent, il suffirait de réunir plusieurs acteurs ayant des besoins similaires pour réunir le fond nécessaire (comme openSSL).
...à ce moment là, il n'y aurait plus de migration par nécessité fonctionnelles, et les MAJ se cumuleraient sur 20 ans (à condition d'être soigneux /rigoureux).
5  0 
Avatar de esperanto
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 19/05/2020 à 11:44
Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
C'est évident qu'un pc de cet âge ne peut en aucun cas (qu'il soit sous windows ou linux) être aussi performant qu'un pc neuf.
Depuis la fin de la loi de Moore, je n'en serais plus aussi sûr. A condition de garder l'OS et les logiciels de l'époque (avec leurs dernières mises à jour mais pas de migration) il devrait rester suffisamment rapide du moins pour certaines tâches.
Avant que l'on vienne me dire qu'un OS plus maintenu est forcément une passoire à virus, je voudrais rappeler que les virus ne viennent que de sources extérieures, donc si la machine ne sert, comme tu dis, qu'à la récupération de vieilles cassettes, alors tu n'as aucune raison de le connecter à internet et donc aucune raison d'avoir des sources extérieures de logiciels donc de virus.

Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
Les OS augmentent leurs besoins en fonction des capacités du matériel,
Très drôle, plus le PC est performant plus l'OS va avoir de besoins...
Moi j'appelle ça un gaz, ça prend tout l'espace disponible.

Non, sérieux, à quoi bon acheter une nouvelle machine si ça implique forcément d'avoir un nouvel OS qui est là pour la ralentir?
5  0 
Avatar de archqt
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 15/05/2020 à 16:11
Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
Perso, j'ai un pc de 2009, qui tourne sous windows 10, sans problème. Faut pas que raconter des conneries. Tu as un pc de 2011 qui tourne sous linux, OK. Ça ne signifie pas qu'il ne tournerai pas sous Windows 10.
Entre fonctionner de façon fluide ou pas y a un gros écart. Sous linux on peut mettre des interfaces graphiques plus légères nettement qu'avec windows.

Autre avantage notable, le ralentissement progressif au fur et à mesure des mises à jours sous windows. Il est assez courant de devoir tout réinstaller après plusieurs mois.
Pour ne pas te froisser c'est beaucoup plus rare sous linux.
4  0 
Avatar de ALT
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 15/05/2020 à 16:27
J'ajouterai que ça dépend aussi de la configuration du PC : 2 ou 8 Go de RAM ? Celeron ou i7 ? Etc.
De même que si le disque dur a été remplacé par un SSD, ça change beaucoup de choses.
4  0 
Avatar de Fleur en plastique
Membre averti https://www.developpez.com
Le 15/05/2020 à 18:09
Citation Envoyé par stardeath Voir le message
exactement la même chose, quand canonical abandonne le support, c'est le choix d'une société unique.
Canonical n'est qu'un "fabricant" de distribution, les composants intégrés viennent de partout, de nombreuses sources. Pour la plupart des cas, toute personne connaissant un système Linux quel qu'il soit, saura facilement s'adapter à un autre, les composants étant majoritairement les mêmes. Même si Canonical ne maintient plus un paquet, le paquet est toujours disponible upstream et souvent maintenu.

Citation Envoyé par stardeath Voir le message
si personne n'est capable de faire le suivi, tu es de la même manière pieds et poings liés.
Alors pour information, il existe un métier hautement technique, qui consiste à pouvoir analyser, modifier et créer des lignes de cods afin de pouvoir adapter, compléter et corriger un logiciel. Ce métier, c'est celui de développeur. Tant qu'on a accès à un code source, un développeur logiciel sera capable d'apporter des corrections, dans un temps plus ou moins long, en fonction de l'expertise du développeur, la complexité du logiciel, la connaissance du code source du logiciel et en fonction de la demande spécifique.

Tu te focalises sur Windows et Linux, mais il est évident que le besoin logiciel ne se limite pas uniquement à des OS. Les personnes ont aussi, et surtout, besoin de logiciels applicatifs, certains très spécifiques, pour pouvoir travailler. Et il existe des logiciels propriétaires et des logiciels aux codes sources ouvert. Quels qu'ils soient, ces logiciels peuvent poser des problèmes de sécurité, de compatibilité avec le temps (notamment avec un OS qu'on doit migrer). Et si ton logiciel propriétaire n'est plus maintenu pour X raisons (pas d'intérêt pour une modification demandée de la part de l'éditeur ou simple disparition de l'éditeur), tu l'as dans le Q, alors que pour ton logiciel libre, rien ne t'interdit d'engager un développeur ou une société pour améliorer l'existant, pour corriger le bug de sécurité ou celui qui empêche la compatibilité avec un nouvel OS.

Et pour en revenir aux OS, sous Linux, si un composant critique a besoin d'une mise à jour (par exemple OpenSSL) sur une distribution plus maintenue, hé bien un administrateur système expérimenté sera tout à fait capable de recompiler un OpenSSL plus récent et ainsi appliquer un correctif de sécurité non disponible officiellement. Évidemment, le jeu n'en vaudrait pas la chandelle si on considère l'ensemble des paquets (une migration serait bien plus rentable), mais dans le cadre d'un serveur, sans accès physique ou distant par les utilisateurs autres qu'administrateurs, qui présente un nombre limité de services accessibles depuis Internet, ce qui est le cas de la grande majorité des serveurs, c'est tout à fait jouable si on n'a pas envie de migrer pour telle ou telle raison.

Donc :
Citation Envoyé par stardeath Voir le message
je repose la question est ce qu'il y a des gens, sociétés, etc. qui font le suivi d'os plus pris en charge? si personne ne le fait ou est capable de le faire, la possibilité est inutile.
Tout à fait, et il n'est même pas nécessaire d'être développeur ; dans certains cas un administrateur système pourra le faire sans toucher au code, en recompilant des composants.
5  1 
Avatar de SimonDecoline
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 16/05/2020 à 13:49
Citation Envoyé par stardeath Voir le message
donc vous me cassez les pieds depuis des messages et des messages pour me dire qu'au final j'ai raison, mais vous vous foutez de la gueule de qui?
et maintenant comme par magie, vous n'allez que vous préoccuper de l'os puisque vous avez perdu cette argumentation dans le cas général.
mais p*****, apprenez à lire la prochaine fois.
Oui pardon : c'est de notre faute si tu ne sais pas faire la différence entre migration et mise à jour et que tu l'exprime de façon insultante dans tes messages.
6  2 
Avatar de SimonDecoline
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 16/05/2020 à 17:42
Citation Envoyé par stardeath Voir le message
c'est une blague, vous ne vous concentrez que sur ce que je n'ai pas dit, et maintenant c'est moi qui fait ça? je le répète, vous vous foutez de la tronche de qui là?
y a même pas besoin de répondre à la suite, et en plus on a encore un parallèle avec windows dont on se fout royalement.

si votre seul argument pour pouvoir parler de linux, c'est de faire un parallèle avec windows, faut pas s'étonner que ça fait 30 ans que ça ne marche pas, bref.

ps: j'abandonne, j'ai autre chose à faire de ma vie. ce qui est bien, c'est que ces écrits vont rester...
Tiens, pour que les écrits restent encore mieux, je rappelle ton premier message, où tu confonds déjà migration / mise à jour et où tu fais déjà un parallèle avec windows (xp), le tout avec déjà des propos insultants.

Citation Envoyé par stardeath Voir le message
migrations forcées? est ce que cette phrase laisse sous entendre qu'il n'y aura plus de migration quand ils seront passé chez linux? plus de mise à jour vers un kernel plus récent? plus de mise à jour de bibliothèques?
si ils font de la même manière que maintenant où ils ont encore du windows xp (19 ans quand même), ils auront d'ici quelques années des linux obsolètes. mais bon, on empêche pas l'incompétence ...
7  3