Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Après Red Hat, Homebrew décide à son tour de supprimer MongoDB de ses formules de base
Suite à son passage en licence SSPL

Le , par Stéphane le calme

16PARTAGES

15  0 
Homebrew est un logiciel de gestion de paquets pour macOS open-source écrit en Ruby. Son but est de simplifier l'installation de programme. Le logiciel a connu un gain de popularité au sein de la communauté de Ruby on Rails et a reçu des éloges pour son évolutivité. Il a été recommandé pour sa facilité d'utilisation et son intégration dans l'environnement Apple.

En octobre dernier, MongoDB a annoncé le passage à la licence publique côté serveur (SSPL - Server Side Public License). Suite à cela, Redhat a cessé de prendre en charge MongoDB (depuis janvier) dans RHEL (Red Hat Enterprise Linux) et Fedora (le système d’exploitation libre, distribution GNU/Linux communautaire développée par le projet Fedora et sponsorisée par l’entreprise Red Hat). Homebrew lui a emboîté le pas en décidant récemment de supprimer MongoDB de ses formules de base.

Dans un billet publié sur GitHub, FX Coudert, membre Homebrew, a mentionné explicitement que la migration de MangoDB vers une « licence non open source » est la raison derrière cette décision : « À nos utilisateurs : si vous êtes venu ici parce que mongodb a cessé de fonctionner chez vous, sachez que nous l'avons supprimé des formules principales d'Homebrew depuis sa migration vers une licence non open source ». Il a ajouté quelques éléments, notamment que les nouvelles versions de mongodb ne sont pas publiées sous une licence open source et ne sont donc pas acceptées dans Homebrew Core. mongodb et mongodb@3.6 ne reposent sur aucune des trois versions de macOS, ils sont donc également supprimés avec mongodb 3, 3.2 et 3.4. Il ajoute qu'il serait peu logique de conserver des versions plus anciennes et non maintenues. Coudert a également ajouté que le serveur percona-server-mongodb, qui relève également du SSPL, est supprimé des formules de base de Homebrew.


En upstream cependant, MongoDB propose un Homebrew « officiel » pour les dernières versions de MongoDB.

Un peu plus tôt cette année, Mike McQuaid, chef de projet Homebrew, avait indiqué sur Github que MongoDB était leur 45e formule la plus populaire et qu’il ne fallait pas la supprimer, car cela aurait des conséquences désastreuses pour de nombreuses personnes. Coudert a contré cet argument en avançant que, comme MongoDB n’était plus open source, Homebrew ne pouvait donc plus en disposer comme avant. Il a noté que depuis qu'une version officielle est fournie en upstream par MongoDB, les utilisateurs peuvent disposer de la dernière version (au lieu de l'ancienne version non maintenue). D'ailleurs, parlant de la version non maintenue qui prend en charge MongoDB, il a précisé « Nous devrons la supprimer à un moment donné, car¨elle va planter. Il est juste une question de savoir si nous allons le faire maintenant ou garder les utilisateurs de l’ancienne version un peu plus longtemps ».


Les controverses passées de MongoDB dues à SSPL

En janvier de cette année, MongoDB a reçu son premier grand coup lorsque Red Hat a abandonné MongoDB en raison de préoccupations liées à son SSPL. Tom Callaway, Team lead Red Hat, a déclaré que SSPL est « intentionnellement conçu pour être agressif et discriminatoire à l'égard d'une catégorie spécifique d'utilisateurs. En outre, il semble clair que l’intention de l’auteur de la licence est de causer de la peur, de l'incertitude et des doutes envers les utilisateurs commerciaux de logiciels sous cette licence. Considérer que la SSPL est "libre" ou "open source" fait planer cette ombre sur toutes les autres licences de l'écosystème FOSS, même si aucune d'elles ne comporte ce risque ».

Par la suite, en février, Red Hat Satellite a également décidé de supprimer MongoDB et de ne prendre en charge que le backend PostgreSQL. L'équipe de développement de Red Hat a déclaré que PostgreSQL était une meilleure solution en termes de types de données et d'utilisation requis par Satellite.

En mars, à la suite de tous ces changements, MongoDB a retiré le SSPL v1 du processus d’approbation de l’Open Source Initiative (OSI). Il a finalement été décidé que SSPL ne demanderait qu'aux utilisateurs commerciaux de rendre open source le code modifié, ce qui signifie que tout autre utilisateur peut toujours modifier et utiliser le code MongoDB sans cette contrainte.

« Nous continuons de croire que le SSPL est conforme à la définition de l'open source ainsi qu'aux quatre libertés logicielles essentielles. Toutefois, compte tenu de sa réception par les membres de cette liste et de la plus grande communauté open source, le consensus communautaire requis pour soutenir l'approbation de l'OSI ne semble pas exister actuellement en ce qui concerne la fourniture de la licence SSPL pour le copyleft. Ainsi, afin de respecter le temps et les efforts du conseil de l’OSI et des membres de cette liste, nous retirons la SSPL de la considération de l’OSI.

« La provision de copyleft de la SSPL met à jour la structure GPL / AGPL afin de refléter la réalité de la manière dont les applications logicielles modernes sont construites ainsi que sur le modèle software-as-a-service. Bien que cette proposition n’ait pas encore obtenu un large soutien dans la communauté, nous avons progressé et avons beaucoup appris de nos discussions avec l’OSI, la communauté au sens large et d’autres sociétés au cours des derniers mois depuis la soumission de la SSPL. Le nombre de parties se déclarant préoccupées par le même problème confirme la nécessité d'un nouveau modèle de licence pour faire face aux menaces auxquelles sont confrontées les entreprises, notamment les plus petites et les plus prometteuses, qui souhaitent effectuer des investissements importants dans l'open source à l'ère du cloud moderne ».

MongoDB Homebrew

Sources : FX Coudert, Mike McQuaid, Tom Callaway, Red Hat Satellite , mail MongoDB

Et vous ?

Avez-vous déjà entendu parler de Homebrew ?
L'avez-vous déjà utilisé ? Qu'en pensez-vous ?
Que pensez-vous de cette décision ?
Que pensez-vous de la licence SSPL ? Selon vous, est-elle conforme à la définition de l'open source et des quatre libertés comme le prétend MongoDB ?

Voir aussi :

CUE, un langage open source pour définir, générer et valider des données avec un ensemble d'API et d'outils, pourra-t-il concurrencer Jsonnet ?
Microsoft rend son système de fichiers exFAT open source et soutien l'intégration de cette technologie au noyau Linux afin de faciliter l'interopérabilité entre Linux et Windows 10
OpenDrop : une implémentation open source de la fonctionnalité AirDrop d'Apple pour le transfert de fichiers
Live Transcribe : le moteur vocal de Google passe en open source, afin d'aider les développeurs à exploiter cette technologie

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !