Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

GitHub confirme avoir bloqué les développeurs en Iran, en Syrie et en Crimée
Le blocage s'étend désormais au Cuba et à la Corée du Nord

Le , par Bill Fassinou

223PARTAGES

15  0 
Au cours de la semaine dernière, les utilisateurs de GitHub qui sont situés dans les zones comme la Crimée, la Syrie ou l’Iran ont constaté que leurs accès à la plateforme d’hébergement de code source avaient été restreints. Ils ont été nombreux à saisir Twitter pour exprimer leur consternation face à cette situation. Ces derniers ne pouvaient plus accéder à certains services de la plateforme. Pendant le week-end, GitHub a annoncé que les utilisateurs de GitHub de ces pays ont été bloqués, car l’entreprise devait se conformer aux restrictions établies par les lois US régissant le commerce, en particulier l’exportation.

« GitHub était une plateforme libre pour tous depuis de nombreuses années, mais elle a décidé de bloquer les comptes iraniens. Je pense qu'être d'un pays donné n'est pas un choix qu'on fait, mais être un développeur et contribuer à la communauté open source l'est. GitHub nous interdit notre liberté de contribuer et de faire partie de l'écosystème open source parce que nous vivons en Iran. GitHub a bloqué nos dépôts privés sans aucune notification préalable et maintenant nous n'avons pas accès aux codes. Vous ne devriez pas juger les gens en fonction de leur pays d'origine », avait déclaré Ahmed Saeedi Fard, développeur iranien.

GitHub est, il ne faut pas l’oublier, une plateforme soumise aux lois américaines. En vertu de celle qui régit les exportations de technologies, la plateforme ne peut être utilisée pour le développement d’armes nucléaires, biologiques ou chimiques ; de missiles longue portée ou de véhicules aériens téléguidés. C’est probablement la raison pour laquelle les référentiels privés d’Ahmed Saeedi Fard ont été verrouillés. En tout cas, il est convaincu que les USA lui attribuent de telles activités pour justifier leur sanction. Ce week-end, Nat Friedman, le PDG de GitHub est aussi monté au créneau pour expliquer les raisons derrière cet acte de la société.


« Il est douloureux pour moi d’entendre la façon dont les restrictions commerciales ont fait mal aux gens. Nous avons déployé beaucoup d'efforts pour ne pas faire plus que ce qui est requis par la loi, mais bien sûr, les gens sont toujours touchés. GitHub est soumis au droit commercial américain, à l'instar de toute entreprise qui fait des affaires aux États-Unis », a-t-il déclaré. Pour cette raison, GitHub a imposé de nouvelles restrictions qui empêchent les utilisateurs de pays sanctionnés d'accéder aux référentiels privés et à GitHub Marketplace, ainsi que de gérer des comptes privés payants pour les organisations.

Sur son site officiel, l’entreprise a expliqué qu’elle a été contrainte de se conformer aux règles de commerce en vigueur dans le pays. « Pour se conformer aux lois américaines régissant le commerce, GitHub a récemment apporté certains changements nécessaires à la manière dont nous fournissons nos services. À mesure que les lois américaines sur le contrôle des échanges évolueront, nous continuerons de collaborer avec les organismes de réglementation américains pour déterminer dans quelle mesure nous pouvons offrir des services gratuits de collaboration sur le code aux développeurs sur des marchés sanctionnés », a-t-elle déclaré. Ainsi, la disponibilité de GitHub dans les pays et territoires sanctionnés par les États-Unis sera désormais limitée.

Toutefois, certains services GitHub peuvent être disponibles pour des comptes individuels gratuits et des comptes d'entreprise gratuits de GitHub.com. Cela inclut un accès limité aux services de référentiels publics GitHub (tels que l'accès aux pages GitHub et aux référentiels publics utilisés pour les projets open source), uniquement pour les communications personnelles et non à des fins commerciales. La restriction inclut également la suspension des services de référentiels privés et des services payants. Plus loin dans ses explications, GitHub a pris la peine de préciser que la restriction interdit aux utilisateurs bloqués d’utiliser un VPN pour changer leur localisation.

« Il est interdit aux personnes résidant ou résidant habituellement dans ces pays et territoires d'utiliser des proxys IP, des VPN ou d'autres méthodes pour dissimuler leur emplacement lorsqu'ils accèdent aux services de GitHub.com », a déclaré l’entreprise. De plus, selon les informations fournies par l’entreprise, la restriction des services de GitHub s’étend désormais à deux autres pays. À l’instar des utilisateurs qui résident en Iran, en Crimée et en Syrie, les sanctions du gouvernement américain seront aussi appliquées dans deux autres pays à savoir la Corée du Nord et le Cuba. Cependant, il semble qu’il existe une petite échappatoire à cette restriction.

En effet, GitHub a informé que si un utilisateur pense avoir été signalé par erreur, il a alors la possibilité de faire appel en fournissant des informations de vérification à GitHub. Selon les explications fournies, si GitHub reçoit suffisamment d'informations pour vérifier que l'utilisateur n'est pas résident d'un territoire sanctionné ou autrement limité par les sanctions économiques américaines, alors la restriction sera supprimée. Retenez également que les voyages dans les pays sous cette restriction peuvent affecter votre compte, mais la disponibilité peut être rétablie une fois que vous vous trouvez en dehors du pays ou du territoire sanctionné.

Source : GitHub

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi

GitHub bloque les utilisateurs de Crimée et d'Iran à cause des sanctions US. L'open source doit-il souffrir de la politique de Trump ?

La Chine s'apprête à publier sa liste d'entreprises étrangères jugées à risque et à bannir de son marché comme l'ont fait les USA avec Huawei

Google met en garde la Maison Blanche contre le bannissement de Huawei : un fork d'Android est un risque de sécurité pour les USA

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de LeBressaud
Membre actif https://www.developpez.com
Le 30/07/2019 à 11:24
Citation Envoyé par Stérilux Voir le message
Que quand M$ est devenu propriétaire de GitHub beaucoup de monde se doutait que ce git allait commencer à sentir le pâté.
Ben voila... c'est un bon début.
Aucun rapport, GitHub était déjà basé au USA avant son rachat.

C'est même l'inverse, il n'était pas rentable la moindre amende aurait été fatal.
9  1 
Avatar de nucle
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 30/07/2019 à 13:02
On comprend, avec ce genre de nouvelles, pourquoi les pays qui ont la puissance technologique suffisante cherchent à se rendre complètement indépendants des États-Unis pour gérer leur indispensable réseau mondialisé. On comprend aussi à quel point les sanctions sont des armes contre les civiles.

Github utilisant sûrement le dollar pour certaines transactions, ils étaient de toute manière tenu à obéir aux sanctions sauf à risquer une descente du FBI même en Suisse. Ce sont les joies de l'extraterritorialité du droit américain.

Par contre, c'est le zèle de Github qui est écœurant et qui me fait changer de plateforme. J'espère que d'autres suivront, que les alternatives s’épanouiront, et que ça sera encore plus douloureux à Nat Friedman.
6  1 
Avatar de hotcryx
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 01/08/2019 à 15:49
Citation Envoyé par valtena Voir le message
En fait git est déjà un gestionnaire décentralisé. Ce qu'il manque c'est un service d'hébergement git décentralisé.En tout cas, je n'en connais pas
Rien n'empêche d'installer ton propre Git sur une machine

Perso, j'utilise github.com comme mirroring de gitlab
2  0 
Avatar de champomy62
Membre averti https://www.developpez.com
Le 30/07/2019 à 17:01
Citation Envoyé par valtena Voir le message
En fait git est déjà un gestionnaire décentralisé. Ce qu'il manque c'est un service d'hébergement git décentralisé.En tout cas, je n'en connais pas
on peut deja commencer par framagit meme si c'est pas decentralise.
1  0 
Avatar de redcurve
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 30/07/2019 à 19:38
Citation Envoyé par 4sStylZ Voir le message
C’est assez triste. Microsoft est l’une des seules structures à pouvoir se battre contre ce genre de lois mais ils s’y sont plié…

Vivement un gestionnaire de dépôt décentralisé.
ça n'existera jamais ça demande trop d'infrastructure et trop d'argent personne ne f'ra un tel truc sauf p'tete microsoft qui utilise déjà ipfs pour certains trucs
1  0 
Avatar de air-dex
Membre expert https://www.developpez.com
Le 31/07/2019 à 18:06
http://ipfs.ioLe fameux "Axe du Mal" défini par Bush Jr en son temps.

Citation Envoyé par Stérilux Voir le message
Que quand M$ est devenu propriétaire de GitHub beaucoup de monde se doutait que ce git allait commencer à sentir le pâté.
Ben voila... c'est un bon début.
C'est une entreprise américaine avant tout. Comme Gitlab d'ailleurs.

Citation Envoyé par champomy62 Voir le message
on peut deja commencer par framagit meme si c'est pas decentralise.
Framasoft est soumis à la loi française. Donc si le gouvernement français décide d'aligner sa position sur celles des USA, alors Framagit devra suivre ou mourir.

Citation Envoyé par redcurve Voir le message
ça n'existera jamais ça demande trop d'infrastructure et trop d'argent personne ne f'ra un tel truc sauf p'tete microsoft qui utilise déjà ipfs pour certains trucs
ipfs.io, un TLD géré par le Royaume-Uni. Donc pareil que pour Framagit.

Sans parler du fait qu'IPFS est géré par Protocol Labs Inc., une entreprise basée en Californie donc aux USA.

Mais "c'est international donc pas de soucis !"
1  0 
Avatar de s372984
Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 30/07/2019 à 11:24
GitHub est, il ne faut pas l’oublier, une plateforme soumise aux lois américaines. En vertu de celle qui régit les exportations de technologies, la plateforme ne peut être utilisée pour le développement d’armes nucléaires, biologiques ou chimiques ; de missiles longue portée ou de véhicules aériens téléguidés. C’est probablement la raison pour laquelle les référentiels privés d’Ahmed Saeedi Fard ont été verrouillés. En tout cas, il est convaincu que les USA lui attribuent de telles activités pour justifier leur sanction.

Il est clair que si le gouvernement Américain avait découvert une utilisation de Github pour faire des "armes nucléaires, chimiques, systèmes de guidage, ... etc" il ne chercherait pas à fermer les repos et faire savoir ça à tout le monde mais plutôt à suivre discrètement ce qu'il se code sur ce repos
1  1 
Avatar de 4sStylZ
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 30/07/2019 à 14:10
C’est assez triste. Microsoft est l’une des seules structures à pouvoir se battre contre ce genre de lois mais ils s’y sont plié…

Vivement un gestionnaire de dépôt décentralisé.
0  0 
Avatar de valtena
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 30/07/2019 à 15:53
Citation Envoyé par 4sStylZ Voir le message


Vivement un gestionnaire de dépôt décentralisé.
En fait git est déjà un gestionnaire décentralisé. Ce qu'il manque c'est un service d'hébergement git décentralisé.En tout cas, je n'en connais pas
0  0 
Avatar de Cpt Anderson
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 30/07/2019 à 17:23
Manque la bielorussie, l'arménie, la russie, le venzuela et ca sera bon. Tu auras tout l'axe du mal bloqué et tous les gentils pourront continuer. C'est beau.
0  0