GitHub bloque les utilisateurs de Crimée et d'Iran à cause des sanctions US
L'open source doit-il souffrir de la politique de Trump ?

Le , par Patrick Ruiz

228PARTAGES

12  0 
L'un des signalements est d’un utilisateur du service web d’hébergement et de gestion de logiciels touche en premier à ce qui font usage de GameHub sous Linux. L’application sert à centraliser dans une bibliothèque tous les jeux en provenance de Steam, GoG, Humble Bundle, Humble Trove ainsi que les jeux installés de manière indépendante en local. Grâce à GameHub, il est possible de voir d’un seul coup d’œil, mais aussi de télécharger, installer, désinstaller et lancer ses jeux, mais aussi les bonus ou les DLC en provenance de GoG.

« Mon compte a été bloqué en raison des sanctions américaines car je vis en Crimée. Je pourrais ne plus être capable de maintenir GameHub dans le futur », rapporte-t-il dans un ticket ouvert sur la plateforme il y a peu.



Le cas GameHub n’est pas isolé, mais s’inscrit dans la même vague que celui d’Ahmed Saeedi Fard – un développeur iranien présent sur la plateforme depuis 2012. Il y a peu, ce dernier a reçu un courriel des gestionnaires de la plateforme pour lui notifier un blocage de son compte en raison des sanctions américaines.


Depuis le début de l’année en cours, il est possible de créer un nombre illimité de référentiels privés (des projets logiciels non visibles par le grand public, mais seulement par une poignée de collaborateurs prédéfinis) sur GitHub et l’offre est gratuite. Cet état de choses a suscité un grand intérêt dans la communauté des développeurs et poussé certains à migrer de façon totale sur la plateforme. C’est ce que confirme Ahmed Saeedi Fard qui, comme le mainteneur de GameHub, a désormais certains de ses référentiels privés verrouillés. Sans détour, le développeur iranien s’exprime et son propos laisse filtrer que les sanctions US risquent de mettre fin au rêve d’Internet : communication sans frontières et connaissance pour tous.

« GitHub était une plateforme libre pour tous depuis de nombreuses années, mais elle a décidé de bloquer les comptes iraniens. Je pense qu'être d'un pays donné n'est pas un choix qu'on fait, mais être un développeur et contribuer à la communauté open-source l'est. GitHub nous interdit notre liberté de contribuer et de faire partie de l'écosystème open source parce que nous vivons en Iran.

GitHub a bloqué nos dépôts privés sans aucune notification préalable et maintenant nous n'avons pas accès aux codes. Vous ne devriez pas juger les gens en fonction de leur pays d'origine. Vous pouvez restreindre un gouvernement, mais vous ne devriez pas interdire vos utilisateurs actifs et loyaux sans aucun avertissement.

Je pense qu'avoir une simple page GitHub est un droit fondamental pour les utilisateurs. Ne nous mettez pas en dehors de la communauté open source », a-t-il lancé.

Ces mesures peuvent à juste titre être perçues comme une extension de celles qui découlent de la guerre commerciale entre les USA et la Chine. En effet, à mi-parcours du mois de mai, le président Donald Trump a signé un décret qui établit les bases pour empêcher des entreprises de télécommunications chinoises telles que Huawei de vendre du matériel aux États-Unis. La mesure vise à neutraliser la capacité de la Chine à compromettre les réseaux sans fil et les systèmes informatiques américains de la prochaine génération. L’ordonnance interdit l’achat ou l’utilisation de toute technologie de communication produite par des entités contrôlées par « un adversaire étranger » susceptible de saboter des systèmes de communication américains ou de créer des « effets catastrophiques » sur l’infrastructure américaine.

Y faisant suite, le ministère américain du Commerce a pris une mesure connexe qui interdit aux entreprises américaines de vendre des composants et des logiciels à Huawei et à 70 de ses affiliés (désormais inscrits sur la liste américaine d’entités à bannir) sans autorisation. Avec le verrouillage des comptes d’utilisateurs de Crimée et d’Iran, on en découvre une nouvelle facette.

GitHub est, il ne faut pas l’oublier, une plateforme soumise aux lois américaines. En vertu de celle qui régit les exportations de technologies, la plateforme ne peut être utilisée pour le développement d’armes nucléaires, biologiques ou chimiques ; de missiles longue portée ou de véhicules aériens téléguidés. C’est probablement la raison pour laquelle les référentiels privés d’Ahmed Saeedi Fard ont été verrouillés. En tout cas, il est convaincu que les USA lui attribuent de telles activités pour justifier leur sanction. Pour ce qui est de GameHub, aucune raison autre que la nationalité n’a filtré.

Sources : GameHub, Ahmed Saeedi Fard

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

L'open source doit-il souffrir de la politique de Trump ?

Voir aussi :

La Chine s'apprête à publier sa liste d'entreprises étrangères jugées à risque et à bannir de son marché comme l'ont fait les USA avec Huawei

Voici 6 raisons pour lesquelles Huawei donne aux États-Unis et à ses alliés des cauchemars en matière de sécurité informatique

Google met en garde la Maison Blanche contre le bannissement de Huawei : un fork d'Android est un risque de sécurité pour les USA

Des preuves indirectes culpabiliseraient Huawei dans le bras de fer qui l'oppose aux USA, le géant chinois mériterait-il de perdre son empire ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de LeBressaud
Membre actif https://www.developpez.com
Le 30/07/2019 à 11:24
Citation Envoyé par Stérilux Voir le message
Que quand M$ est devenu propriétaire de GitHub beaucoup de monde se doutait que ce git allait commencer à sentir le pâté.
Ben voila... c'est un bon début.
Aucun rapport, GitHub était déjà basé au USA avant son rachat.

C'est même l'inverse, il n'était pas rentable la moindre amende aurait été fatal.
9  1 
Avatar de nasserk
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 26/07/2019 à 23:57
Ça devient vraiment n'importe quoi, ils disent ils ont un problème avec le gouvernement mais ils portent atteinte à tout le monde, peuple iranien, peuple de crimée, et par extension tout internet, ses utilisateurs, l'open source et l’innovation...
7  0 
Avatar de walfrat
Membre actif https://www.developpez.com
Le 27/07/2019 à 13:30
le développeur iranien s’exprime et son propos laisse filtrer que les sanctions US risquent de mettre fin au rêve d’Internet : communication sans frontières et connaissance pour tous
Bien que j'adhère a cette vision, c'est juste la réalité qui rattrape le rêve.
Internet à beau ressembler à un monde sans frontière, les serveurs sont bien présent physiquement, appartienne à une entreprise/personne et sont donc soumis à un gouvernement et ce n'est pas près de changer.
5  0 
Avatar de air-dex
Membre expert https://www.developpez.com
Le 28/07/2019 à 16:26
Quand le monde se réveille quant à la domination américaine et à la nationalité des choses en matière d'informatique. Depuis le temps que je le dis et qu'on me répond "pas de soucis, c'est international".
5  0 
Avatar de nucle
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 30/07/2019 à 13:02
On comprend, avec ce genre de nouvelles, pourquoi les pays qui ont la puissance technologique suffisante cherchent à se rendre complètement indépendants des États-Unis pour gérer leur indispensable réseau mondialisé. On comprend aussi à quel point les sanctions sont des armes contre les civiles.

Github utilisant sûrement le dollar pour certaines transactions, ils étaient de toute manière tenu à obéir aux sanctions sauf à risquer une descente du FBI même en Suisse. Ce sont les joies de l'extraterritorialité du droit américain.

Par contre, c'est le zèle de Github qui est écœurant et qui me fait changer de plateforme. J'espère que d'autres suivront, que les alternatives s’épanouiront, et que ça sera encore plus douloureux à Nat Friedman.
6  1 
Avatar de Steinvikel
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 27/07/2019 à 14:26
+1 pour utiliser enfin des solution logicielles distribué sur une architecture décentralisé... NON AU MINITEL 2.0 ! x)
Si vous ne connaissez pas, renseignez vous sur SyncNet (GNU GPLv2) de Jack Mirandi.

L'open-source doit-il souffrir de la politique de Trump ?
Si l'on perçoit l'open-source comme un moyen "pratique" de développer : oui
Si l'on perçoit l'open-source comme une alternative "étique" de développer : non !

Qu’en pensez-vous ?
A ma connaissance GitHub n'est pas un logiciel libre, mais je me pose la question suivante :
Si une plateforme mettant à disposition une solution sous licence libre (exemple : Diaspora*, GNU Affero GPLv3), lui est-elle autorisé de filtrer ses utilisateurs en regard des libertés garanties par la licence ?
3  0 
Avatar de hotcryx
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 01/08/2019 à 15:49
Citation Envoyé par valtena Voir le message
En fait git est déjà un gestionnaire décentralisé. Ce qu'il manque c'est un service d'hébergement git décentralisé.En tout cas, je n'en connais pas
Rien n'empêche d'installer ton propre Git sur une machine

Perso, j'utilise github.com comme mirroring de gitlab
2  0 
Avatar de Aurelien Plazzotta
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 26/07/2019 à 20:12
Encore une raison de visiter https://ipfs.io/ et adopter une solution alternative au web pour résister à la censure.
4  3 
Avatar de redcurve
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 28/07/2019 à 19:35
Je pense que concernant les projets open source le problème vient du fait que la loi ne précise rien, donc par précaution ils bloquent tout . Github n'ayant pas de serveur en dehors des US en plus de ça, ce qui n'est pas le cas pour outlook.live.com etc. Ou Microsoft a pu simplement envoyer bouler l'état.
1  0 
Avatar de champomy62
Membre averti https://www.developpez.com
Le 30/07/2019 à 17:01
Citation Envoyé par valtena Voir le message
En fait git est déjà un gestionnaire décentralisé. Ce qu'il manque c'est un service d'hébergement git décentralisé.En tout cas, je n'en connais pas
on peut deja commencer par framagit meme si c'est pas decentralise.
1  0 
Contacter le responsable de la rubrique Libres & Open Source

Partenaire : Hébergement Web