IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Microsoft publie le code source du noyau Linux léger utilisé dans WSL2
Sous licence GPL version 2

Le , par Stéphane le calme

212PARTAGES

16  0 
WSL 2 est une nouvelle version de l’architecture qui permet au sous-système Windows pour Linux d’exécuter des fichiers binaires ELF64 Linux sous Windows. Cette nouvelle architecture, qui utilise un véritable noyau Linux, modifie la façon dont ces binaires Linux interagissent avec Windows et le matériel de votre ordinateur, tout en offrant la même expérience utilisateur que dans WSL 1 (la version actuellement disponible en version stable). WSL 2 offre des performances de système de fichiers beaucoup plus rapides et une compatibilité totale des appels système, ce qui vous permet d'exécuter davantage d'applications comme Docker!

WSL 2 inclut donc un véritable noyau Linux qui vous permet d’exécuter davantage de logiciels Linux sous Windows et offrant de meilleures performances que WSL 1.

Cette nouvelle version de WSL 2 utilise les fonctionnalités Hyper-V pour créer une machine virtuelle légère avec un noyau Linux minimal. Il faut s’attendre à une meilleure compatibilité avec les logiciels Linux, y compris la prise en charge de Docker, et « une augmentation spectaculaire des performances du système de fichiers ».

La machine virtuelle se lancera automatiquement au démarrage et utilisera un peu de mémoire en arrière-plan, mais Microsoft promet qu'elle « a une petite empreinte mémoire ». Vous pouvez exécuter la commande wsl --shutdown si vous souhaitez arrêter la machine virtuelle en arrière-plan.

WSL 2 fait partie des versions de développement de Windows 10 20H1, dont la sortie est prévue pour avril 2020.


Un référentiel GitHub du code source du noyau Linux utilisé dans WSL2

L’éditeur explique dans son référentiel que « le noyau Linux est fourni uniquement selon les termes de la licence publique générale GNU version 2 (GPL-2.0), comme indiqué dans LICENSES / preferred / GPL-2.0, avec une exception syscall explicite décrite dans LICENSES / exceptions / Linux-syscall-note , comme décrit dans le fichier COPYING ».

La licence décrite dans le fichier COPYING s'applique au code source du noyau dans son ensemble, bien que les fichiers source individuels puissent avoir une licence différente qui doit être compatible avec la GPL-2.0. Il s’agit notamment de :
  • GPL-1.0 +: Licence publique générale GNU v1.0 ou ultérieure
  • GPL-2.0 +: Licence publique générale GNU v2.0 ou ultérieure
  • LGPL-2.0 : Licence publique générale de la bibliothèque GNU v2 uniquement
  • LGPL-2.0 +: Licence publique générale de la bibliothèque GNU v2 ou ultérieure
  • LGPL-2.1: Licence publique générale limitée GNU v2.1 uniquement
  • LGPL-2.1 +: Licence publique générale limitée GNU v2.1 ou ultérieure

De plus, des fichiers individuels peuvent être fournis sous une double licence, par exemple. une des variantes compatibles GPL et sous une licence permissive telle que BSD, MIT, etc.

Les fichiers d’en-tête UAPI (User-space API), qui décrivent l’interface des programmes de l’espace utilisateur avec le noyau, constituent un cas particulier. Selon la note contenue dans le fichier COPYING du noyau, l’interface syscall est une frontière claire, qui n’étend les exigences de la GPL à aucun logiciel qui l’utilise pour communiquer avec le noyau. Étant donné que les en-têtes UAPI doivent pouvoir être inclus dans tout fichier source créant un exécutable s'exécutant sur le noyau Linux, l'exception doit être documentée par une expression de licence spéciale.

La manière habituelle d’exprimer la licence d’un fichier source consiste à ajouter le texte passe-partout correspondant dans le commentaire supérieur du fichier. En raison du formatage, des fautes de frappe, etc., ces "passe-partout" sont difficiles à valider pour les outils utilisés dans le contexte du respect des licences.

Une alternative au texte passe-partout est l'utilisation d'identificateurs de licence SPDX (Software Package Data Exchange) dans chaque fichier source. Les identificateurs de licence SPDX sont des analysables par machine et des raccourcis précis pour la licence sous laquelle le contenu du fichier est ajouté. Les identifiants de licence SPDX sont gérés par le groupe de travail SPDX de la Linux Foundation et ont été approuvés par les partenaires du secteur, les fournisseurs d'outils et les équipes juridiques.

Le noyau Linux requiert l'identifiant SPDX précis dans tous les fichiers source. Les identifiants valides utilisés dans le noyau sont décrits dans la section Identifiants de licence et ont été extraits de la liste officielle des licences SPDX à cette adresse, ainsi que des textes de licence.

Nouvelles commandes WSL

Il ne faut pas oublier que WSL2 s’accompagne de nouvelles commandes pour vous aider à contrôler et afficher vos versions et distributions WSL.

wsl --set-version <Distro> <Version>Utilisez cette commande pour convertir une distribution utilisant l’architecture WSL 2 ou l’architecture WSL 1.

: la distribution Linux spécifique (par exemple «Ubuntu»)

: 1 ou 2 (pour WSL 1 ou 2)

wsl --set-default-version <Version>Modifie la version d'installation par défaut (WSL 1 ou 2) pour les nouvelles distributions.

wsl --shutdownArrête immédiatement toutes les distributions en cours et la machine virtuelle à utilitaire léger WSL 2.

« La machine virtuelle qui alimente les distributions WSL 2 est quelque chose que nous souhaitons gérer entièrement pour vous. Nous la mettons donc en place lorsque vous en avez besoin et la fermons lorsque vous en avez fini. Dans certains cas, vous souhaiterez peut-être l’arrêter manuellement. Cette commande vous permet de le faire en mettant fin à toutes les distributions et en arrêtant la machine virtuelle WSL 2 ».

wsl --list --quietNe liste que les noms de distribution.

Cette commande est utile pour les scripts car elle ne sort que les noms des distributions que vous avez installées sans afficher d’autres informations telles que la distribution par défaut, les versions, etc.

wsl --list --verboseAffiche des informations détaillées sur toutes les distributions.

Cette commande répertorie le nom de chaque distribution, l’état de la distribution et la version qu’elle exécute. Elle indique également les distributions par défaut avec un astérisque.

Source : Microsoft

Voir aussi :

Windows 10 se rapproche de 50 % de part de marché, pendant que Chrome continue sa croissance, selon Netmarketshare
Windows : Jusqu'à 20% de réduction sur tous les logiciels ! Avantage Club developpez.com offert par GoodOffer24
Opera lance Opera GX, le premier navigateur au monde dédié aux jeux vidéo, actuellement disponible sous Windows
Apple met l'application iCloud à disposition des utilisateurs de Windows 10 au travers du Microsoft Store

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Patrick Ruiz
Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
Le 25/05/2021 à 20:11
Microsoft annonce la disponibilité générale de la prise en charge des applications graphiques Linux pour le sous-système Windows pour Linux
Basé sur le noyau Linux complet livré avec Windows 10

Microsoft en a surpris plus d'un dans la communauté des développeurs Linux ces dernières années. Les surprises incluent des nouvelles comme l'ajout du shell Bash à Windows, celui d'OpenSSH natif à Windows 10 ou encore l'inclusion de distributions Linux à sa boutique d'applications. Windows 10 est même livré avec un véritable noyau Linux depuis sa mise à jour May 2020. Sur la même lancée, la firme de Redmond annonce désormais la disponibilité générale de la prise en charge des applications graphiques Linux pour ce sous-système Windows pour Linux basé sur ce noyau Linux complet.

L'ancien sous-système Windows pour Linux utilisait un noyau qui fournit la même API que le noyau Linux, mais était entièrement écrit par Microsoft. De façon brossée, son rôle est de transformer les appels système Linux en appels système Windows NT. Depuis Windows 10 Anniversary Update, ce processus s’appuie sur les pilotes lxcore.sys et lxss.sys implémentés comme des wrappers autour des appels système du noyau NT. Il s’agissait donc d’une espèce de couche de compatibilité. Toutefois elle exhibait un certain nombre de tares : il n'était pas possible de faire usage des pilotes Linux, en particulier ceux des systèmes de fichiers ; les performances de son système de fichiers superposé au NTFS de Windows étaient souvent moins bonnes comparé à un vrai noyau Linux ; il s'appuyait sur une API équivalente à la version 4.4 du noyau Linux publiée en 2016 et ce qu'il faut même dire à ce propos c'est que les API sont implémentées de façon partielle, ce, pour répondre aux besoins d'applications spécifiques.


Tout ceci a changé avec la version 2 du sous-système Windows pour Linux (WSL 2). WSL 2 s’appuie non plus sur une couche de compatibilité, mais sur un « noyau taillé sur mesure pour le sous-système Windows pour Linux ». WSL 2 exécute un noyau Linux complet dans une machine virtuelle légère. La taille de ce noyau est adaptée à ce cas d'utilisation particulier.

En s'appuyant sur le noyau Linux lui-même, Microsoft obtient toutes les fonctionnalités du système d'exploitation open source gratuitement. Grosso modo, avec l’intégration d’un noyau Linux à Windows, on anticipait déjà sur des améliorations significatives des performances en ce qui concerne des tâches courantes : extraction d’archives compressées, clonage de dépôts Git, etc. C’est en droite ligne avec ces bases que Microsoft annonce « l’ajout de la prise en charge des applications GUI Linux dans WSL » qui permet « d'exécuter des éditeurs, outils, utilitaires et applications Linux préférés » et « d’améliorer la capacité à créer des builds, tester, déboguer et exécuter des applications Linux sous Windows 10. » L’utilisation de ces diverses possibilités est soumise à installation de ladite prise en charge. Ensuite, il suffit d’ouvrir une fenêtre WSL et y lancer une application graphique Linux sans avoir à configurer un serveur X à chaque fois.


Depuis sa sortie, le Windows Subsystem for Linux n’a pas manqué de susciter l’intérêt des développeurs et cette nouvelle version reste sujette à des questionnements sur certains détails. En effet, WSL 2 s’appuie sur Hyper-V pour la virtualisation de l’espace d’adressage. Il vient donc la question de savoir si les cas de virtualisation imbriquée ne poseront pas de problème ; ça pourrait par exemple coincer avec une tentative d’exécution du WSL 2 sur Windows 10, ce, dans des cas d’exécution de Windows 10 lui-même au sein d’une machine virtuelle. Toutefois, l’une des issues serait de faire usage d’un hyperviseur compatible avec Hyper-V comme QEMU ou VirtualBox.

S'inscrire pour participer à l'Open Source Week de Microsoft

Source : Microsoft

Et vous ?

Êtes-vous un utilisateur du WSL 2 ? Quel intérêt y a-t-il à faire du développement Linux sur son poste de travail Windows ?
La disponibilité du WSL 2 est-elle une raison valable pour les décideurs en entreprise de faire passer tous les serveurs sous Windows ?
Quelles fonctionnalités continuent de faire défaut au WSL 2 ?

Voir aussi :

La MàJ WSL dans Windows 10 build 1903 vous donne accès aux fichiers Linux depuis Windows, les outils en ligne de commande sont également améliorés

Windows 10 : le sous-système Linux (WSL) quitte la phase bêta, la fonctionnalité sera entièrement supportée dans Windows 10 Fall Creators Update

Microsoft parle des évolutions du sous-système Linux WSL qui vont accompagner la MàJ Creators Fall Update attendue le 17 octobre

Microsoft améliore le sous-système Linux de Windows 10 pour couvrir la majorité des scénarios auxquels font face les développeurs chaque jour

Microsoft rend un échantillon du sous-système Windows pour Linux open source à l'intention des mainteneurs de distributions
17  0 
Avatar de Stéphane le calme
Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
Le 28/06/2020 à 13:25
Microsoft supprime la possibilité pour les utilisateurs professionnels de différer manuellement
les MàJ de fonctionnalité de Windows 10 à l'aide des paramètres de Windows Update

Microsoft supprime la possibilité pour les utilisateurs professionnels de différer manuellement les mises à jour des fonctionnalités de Windows 10 à l'aide des paramètres de Windows Update à partir de Windows 10 2004 / May 2020 Update. Apparemment, Microsoft a rendu public ce changement avec une modification de sa documentation Windows 10 2004 pour les professionnels de l'informatique le 24 juin.

L’éditeur note que : « L'année dernière, nous avons modifié les politiques d'installation des mises à jour pour Windows 10 pour cibler uniquement les appareils exécutant une version de mise à jour des fonctionnalités qui approche de la fin du service. En conséquence, de nombreux appareils ne sont mis à jour qu'une fois par an. Pour permettre à tous les appareils de tirer le meilleur parti de ce changement de stratégie et pour éviter toute confusion, nous avons supprimé les reports de la page Options avancées des paramètres de Windows Update à partir de Windows 10, version 2004. Si vous souhaitez continuer à tirer parti des reports, vous pouvez utiliser la Stratégie de groupe locale (Configuration ordinateur> Modèles d'administration> Composants Windows> Windows Update> Windows Update for Business> Sélectionnez lorsque les Préversions et les mises à jour de fonctionnalités sont reçues ou Sélectionnez lorsque les mises à jour de qualité sont reçues). »

Les responsables de Microsoft expliquent que ce changement se produit au nom de la réduction de la confusion. Avant la publication de la mise à jour de mai 2020/2004, les utilisateurs Pro, Éducation et Entreprise pouvaient différer manuellement les mises à jour pendant 365 jours à l'aide de la page Options avancées des paramètres de Windows Update. À l'avenir, pour les utilisateurs qui souhaitent conserver la possibilité de différer manuellement les mises à jour des fonctionnalités, Microsoft a proposé de passer par la Stratégie de groupe.

Concernant les améliorations apportées à Windows Update pour les Entreprises, Microsoft indique :
  • Des mises à jour de la console Intune : la version cible est désormais disponible, vous permettant de spécifier vers quelle version de Windows 10 vous souhaitez que les appareils se déplacent. De plus, cette fonctionnalité vous permet de conserver les appareils dans leur version actuelle jusqu'à la fin du service. Vérifiez-le dans Intune, également disponible en tant que stratégie de groupe et fournisseur de services de configuration (CSP - Configuration Service Provider).
  • Améliorations de la validation : pour garantir que les appareils et les utilisateurs finaux restent productifs et protégés, Microsoft utilise des blocages de sauvegarde pour empêcher les appareils de se mettre à jour lorsqu'il existe des problèmes connus qui pourraient affecter cet appareil. De plus, pour mieux permettre aux administrateurs informatiques d’apporter leur validation à la dernière version, Microsoft propose une nouvelle stratégie qui permet aux administrateurs de désactiver les périphériques des blocages de sauvegarde intégrés.


Sécurité

WindowsHello
  • Windows Hello est désormais pris en charge en mode FIDO2 (Fast Identity Online 2) sur tous les navigateurs principaux (Chrome et Firefox, par exemple).
  • Vous pouvez désormais activer la connexion sans mot de passe pour les comptes Microsoft sur votre appareil Windows 10 en accédant à paramètres > comptes > options de connexionet en sélectionnant activer sous utiliser le mot de passe de votre appareil. L’activation de la connexion sans mot de passe entraîne l’activation de l’authentification moderne de tous les comptes Microsoft sur votre appareil Windows 10 avec Windows Hello visage, empreinte digitale ou code confidentiel.
  • La prise en charge de la connexion à un code confidentiel Windows Hello est ajoutée en mode sans échec.
  • Windows Hello entreprise dispose désormais d’une prise en charge hybride d’Azure Active Directory et de la connexion au numéro de téléphone (MSA). La prise en charge de la clé de sécurité FIDO2 est développée en environnement Azure Active Directory hybride, ce qui permet aux entreprises possédant des environnements hybrides d’utiliser l’authentification sans mot de passe.

Windows Defender System Guard

Dans cette version, Windows Defender System Guard offre un niveau de protection de microprogramme du mode de gestion des systèmes (SMM) supérieur , qui va au-delà de la vérification de la mémoire du système d’exploitation et des secrets pour des ressources supplémentaires telles que les registres et les E/S.
Grâce à cette amélioration, le système d’exploitation peut détecter un niveau plus élevé de compatibilité de SMM, ce qui permet d’améliorer la sécurité des appareils contre les attaques par exploit et les vulnérabilités de SMM.

Virtualisation

Windows Sandbox

Windows Sandbox est un environnement de bureau isolé où vous pouvez installer des logiciels sans crainte d'impact durable sur votre appareil. Cette fonctionnalité a été publiée avec Windows 10, version 1903. Windows 10, version 2004 inclut des corrections de bogues et apporte un plus grand contrôle sur la configuration.

La configuration de Windows Sandbox comprend:
  • MappedFolders, qui prend désormais en charge un dossier de destination. Auparavant, aucune destination ne pouvait être spécifiée, elle était toujours mappée sur le bureau Sandbox.
  • Les paramètres AudioInput / VideoInput, qui vous permettent désormais de partager leur microphone ou webcam hôte avec le Sandbox.
  • ProtectedClient, un nouveau paramètre de sécurité qui exécute la connexion au bac à sable avec des paramètres de sécurité supplémentaires activés. Ceci est désactivé par défaut en raison de problèmes de copier-coller.
  • PrinterRedirection, qui vous permet désormais d’activer et désactiver le partage d'imprimante hôte avec le Sandbox.
  • ClipboardRedirection qui vous permet désormais d’activer et désactiver le partage du presse-papiers de l'hôte avec le Sandbox.
  • MemoryInMB qui ajoute la possibilité de spécifier l'utilisation maximale de la mémoire du Sandbox.

Sous-système Windows pour Linux (WSL)

Avec cette version, la mémoire qui n'est plus utilisée dans une machine virtuelle Linux sera libérée de nouveau vers Windows. Auparavant, la mémoire d'une machine virtuelle WSL pouvait augmenter, mais ne diminuait pas lorsqu'elle n'était plus nécessaire.

La prise en charge WSL2 a été ajoutée pour les appareils ARM64 si votre appareil prend en charge la virtualisation.

Shell Windows

Plusieurs améliorations de l'interface utilisateur de Windows 10 sont mises en œuvre dans cette version:

Cortana

Cortana a été mis à jour et amélioré dans Windows 10, version 2004:
  • Productivité: l'interface utilisateur basée sur le chat vous permet d'interagir avec Cortana à l'aide de requêtes en langage naturel tapées ou parlées pour obtenir facilement des informations. Des capacités axées sur la productivité telles que la recherche de profils de personnes, la vérification des horaires, la participation à des réunions et l'ajout à des listes dans Microsoft To Do sont actuellement disponibles pour les anglophones aux États-Unis. Microsoft entend améliorer l’expérience Cortana « au cours des prochains mois » en lui apportant plus de capacité de production une fois le mot d’éveil « Cortana » prononcé et proposer cette expérience à l’international.
  • Sécurité : l’accès restreint de Cortana a pour ambition de vous permettre « d’être connecté en toute sécurité avec votre compte professionnel ou scolaire ou votre compte Microsoft avant d'utiliser Cortana ». En raison de cet accès restreint, certaines compétences des consommateurs, notamment la musique, la maison connectée et les compétences de tiers, ne seront plus disponibles. De plus, les utilisateurs bénéficient de services d'assistance basés sur le cloud qui répondent aux promesses de confidentialité, de sécurité et de conformité d'Office 365 telles que définies dans les conditions des services en ligne.
  • Il sera possible de déplacer la fenêtre Cortana. Pour cela, il vous suffira de faire glisser la fenêtre Cortana vers un emplacement plus pratique sur votre bureau.



Bureaux virtuels

Vous pouvez maintenant renommer vos bureaux virtuels, au lieu de vous retrouver avec les noms émis par le système comme Desktop 1.

Couplage Bluetooth

Le couplage des appareils Bluetooth avec votre ordinateur se fera par le biais de notifications, vous n'aurez donc pas besoin d'accéder à l'application Paramètres pour terminer le couplage. D'autres améliorations incluent un appariement plus rapide et l'affichage du nom de l'appareil.

Réinitialisez ce PC

La fonction de récupération « réinitialiser ce PC » comprend désormais une option de téléchargement dans le cloud.

Gestionnaire des tâches

Les éléments suivants sont ajoutés au Gestionnaire des tâches dans cette version:
  • La température du GPU est disponible dans l'onglet Performances pour les appareils dotés d'une carte GPU dédiée.
  • Le type de disque est désormais répertorié pour chaque disque dans l'onglet Performances.

Source : Microsoft
12  0 
Avatar de Stéphane le calme
Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
Le 30/06/2020 à 18:56
Microsoft révèle une nouvelle astuce pour bloquer les mises à jour des fonctionnalités de Windows 10,
après avoir supprimé la possibilité de les différer depuis les paramètres de Windows Update

Il y a quelques jours, Microsoft a annoncé qu’il supprimait la possibilité pour les utilisateurs professionnels de différer manuellement les mises à jour de fonctionnalités de Windows 10 à l'aide des paramètres de Windows Update.

L’éditeur note que : « L'année dernière, nous avons modifié les politiques d'installation des mises à jour pour Windows 10 pour cibler uniquement les appareils exécutant une version de mise à jour des fonctionnalités qui approche de la fin du service. En conséquence, de nombreux appareils ne sont mis à jour qu'une fois par an. Pour permettre à tous les appareils de tirer le meilleur parti de ce changement de stratégie et pour éviter toute confusion, nous avons supprimé les reports de la page Options avancées des paramètres de Windows Update à partir de Windows 10, version 2004. Si vous souhaitez continuer à tirer parti des reports, vous pouvez utiliser la Stratégie de groupe locale (Configuration ordinateur> Modèles d'administration> Composants Windows> Windows Update> Windows Update for Business> Sélectionnez lorsque les Préversions et les mises à jour de fonctionnalités sont reçues ou Sélectionnez lorsque les mises à jour de qualité sont reçues). »

Les responsables de Microsoft expliquent que ce changement se produit au nom de la réduction de la confusion. Avant la publication de la mise à jour de mai 2020/2004, les utilisateurs Pro, Éducation et Entreprise pouvaient différer manuellement les mises à jour pendant 365 jours à l'aide de la page Options avancées des paramètres de Windows Update.

Bien que l'option de report ait été supprimée de l'application Paramètres, Microsoft a discrètement annoncé une nouvelle stratégie que vous pouvez utiliser pour gérer les mises à jour des fonctionnalités sous Windows.

Il existe un nouveau paramètre de registre qui peut être configuré dans Windows 10 versions 1803, 1809, 1903, 1909 et 2004 pour sélectionner la version de Windows que vous souhaitez exécuter. En d'autres termes, vous pouvez maintenant modifier le Registre et verrouiller votre appareil sur une version spécifique de Windows 10.

L'astuce fonctionne tant que la version sélectionnée de Windows 10 reste prise en charge par Microsoft.

L'entrée « TargetReleaseVersionInfo » dans le Registre permettra également aux utilisateurs de désactiver les téléchargements de mise à jour des fonctionnalités pendant une durée maximale de 365 jours. Si vous préférez exécuter une version spécifique de Windows 10 jusqu'à ce que la version soit prise en charge, vous pouvez suivre ces étapes pour modifier le Registre

  • Ouvrez l'éditeur de registre via Windows Search ou Windows Run.
  • Accédez à «HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Policies\Microsoft\Windows\WindowsUpdate».
  • Faites un clic droit sur « Windows Update »
  • Sélectionnez « Nouveau »
  • Sélectionnez « Valeur DWORD (32 bits) »’ et nommez-la TargetReleaseVersion.
  • Définissez la valeur de «TargetReleaseVersion» sur 1.
  • Cliquez de nouveau avec le bouton droit sur le dossier «Windows Update».
  • Sélectionnez «Nouveau» et cliquez sur « String Value »

  • Nommez-le «TargetReleaseVersionInfo» et entrez le numéro de version de Windows 10 comme valeur.

Vous pouvez également activer la fonctionnalité à l'aide d'une invite PowerShell élevée. Pour différer les mises à jour à l'aide de PowerShell, exécutez la commande suivante au format donné:

Code PowerShell : Sélectionner tout
reg add HKLM\SOFTWARE\Policies\Microsoft\Windows\WindowsUpdate /f /v TargetReleaseVersionInfo /t REG_SZ /d XXXX

Dans le format ci-dessus, vous devez remplacer «XXXX» par la version de Windows 10 que vous souhaitez continuer à utiliser.


La fonctionnalité peut s'avérer utile lorsque la mise à jour est forcée sur votre appareil ou que vous devez la reporter pour préparer votre appareil. Par exemple, si vous utilisez la version 1903 et que vous ne souhaitez pas passer à la version 2004, vous pouvez entrer la valeur « 1903 » pour rester sur 1903 ou « 1909 » pour obtenir la mise à jour vers la version 1909.

En d'autres termes, TargetReleaseVersionInfo est un sélecteur de mise à jour des fonctionnalités, ce qui est un pas dans la bonne direction.

Source : Microsoft

Et vous ?

Que pensez-vous de cette astuce ?
11  0 
Avatar de bk417
Membre actif https://www.developpez.com
Le 23/08/2020 à 0:29
Toujours à tripatouiller l'aspect cosmétique chez Microsoft, en attendant ça fait 8 ans (!!) que le panneau de configuration est en travaux.
On s'en fout des couleurs émouvantes on veut un OS fonctionnel.
11  0 
Avatar de jackk
Membre averti https://www.developpez.com
Le 19/08/2020 à 18:20
il vous suffit de suivre quelques instructions afin de l’activer
Lesquelles?
9  0 
Avatar de Steinvikel
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 19/08/2020 à 23:05
" Notre mission était de créer un beau système d'icônes, émouvant et cohérent (...) "
...vive le marketing.
9  0 
Avatar de mathv
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 20/08/2020 à 7:24
Citation Envoyé par Steinvikel Voir le message
" Notre mission était de créer un beau système d'icônes, émouvant et cohérent (...) "
...vive le marketing.
Je suis ému pour les utilisateurs de Windows
8  0 
Avatar de Stéphane le calme
Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
Le 19/08/2019 à 9:52
Windows 10 Insider Preview Build 18963 apporte la possibilité de voir la température du GPU,
et donne un sursis à Paint et WordPad

La température du GPU arrive dans le gestionnaire de tâches

L’une des demandes de longue date que Microsoft a eu pour le Gestionnaire de tâches est d’ajouter une prise en charge de la surveillance de la température. Avec la version actuelle, l'éditeur fait des progrès dans ce sens. Si vous avez une carte GPU dédiée, Windows va désormais afficher la température actuelle dans l'onglet Performance.


Remarques:
  • L'affichage de la température du GPU dans le Gestionnaire des tâches n'est actuellement pris en charge que si vous possédez une carte GPU dédiée.
  • Vous aurez peut-être besoin d'un pilote graphique mis à jour pour voir la température. Spécifiquement, celui qui supporte la version 2.4 (ou supérieure) de WDDM est requis. Pour vérifier la version de votre PC, appuyez sur WIN + R et entrez dxdiag. Sous l'onglet Affichage, votre version WDDM sera indiquée à côté de Driver Model.
  • Actuellement, la valeur de température est uniquement prise en charge en degrés Celsius.

Renommer vos bureaux virtuels

Les bureaux virtuels existent pour vous aider à séparer visuellement et cognitivement différentes tâches sur votre PC. Ils peuvent également être utiles lors de présentations - vous permettant de préparer des démonstrations sur différents ordinateurs de bureau. Plusieurs utilisateurs ont demandé à Microsoft la possibilité de définir des noms pour leurs différents ordinateurs de bureau, afin de contribuer à la séparation des espaces de travail. Microsoft l'a implémenté dans cette build.

Avec la modification, lorsque vous ouvrez la vue des tâches (en sélectionnant le bouton Vue des tâches dans la barre des tâches ou en appuyant sur les touches WIN +,), un clic sur le nom de votre bureau le transformera désormais en un champ éditable dans lequel vous pouvez définir le nom qui peut être tout ce que vous voulez (y compris des emoji). Vous pouvez également cliquer avec le bouton droit de la souris sur la vignette du bureau souhaité dans la vue des tâches. Un menu contextuel contenant une entrée Renommer apparaît. Si aucun autre bureau n’a encore été créé, sélectionnez « Nouveau bureau » dans la vue des tâches pour commencer. Il faut noter que les noms persistent au redémarrage.


Amélioration de la page Fonctions facultatives dans les paramètres

Sur la base des retours des utilisateurs, Microsoft a apporté plusieurs améliorations à la convivialité de la page Fonctions facultatives dans Paramètres (Paramètres> Applications et fonctionnalités> Fonctions facultatives). Elles commencent maintenant à être déployées auprès des initiés dans l'anneau rapide.

  • Sélection multiple: vous pouvez désormais sélectionner et installer plusieurs fonctionnalités optionnelles simultanément.
  • Meilleure gestion des listes: vous pouvez désormais parcourir des listes de fonctions optionnelles et les trier par nom, taille et date d'installation.
  • Informations plus utiles: Vous pouvez maintenant voir la date d’installation de chaque fonction optionnelle dans la liste ‘Fonctions installées’. Microsoft a également ajouté des dépendances de fonctionnalités à la description de chaque fonctionnalité optionnelle dans la liste des fonctionnalités disponibles pour l'installation.
  • Navigation de page simplifiée: affichez le statut de vos dernières installations / désinstallation / annulation directement sur la page principale de la section "Dernières actions". Vous pouvez maintenant ajouter des fonctionnalités optionnelles et consulter votre historique via des dialogues contextuels, pour que vous n'ayez jamais à quitter la page principale.



Paint et WordPad sont relégués au statut de fonctionnalité facultative dans Windows 10

Suite à une crise de nostalgie des fidèles de Paint, Microsoft a annulé son intention de supprimer l’application classique de son système d’exploitation. Bien que la société ait tenu sa promesse d'inclure l'application dans la mise à jour de Windows 10 mai 2019, elle n'a pas entièrement renoncé à faire en sorte que les utilisateurs migrent vers sa nouvelle application Paint 3D pour leurs besoins de retouche d'image.

En effet, la dernière préversion de la mise à jour 20H1 pour Windows 10 montre que la société a ajouté une autre application héritée à sa liste de résultats: WordPad. WordPad et l'application classique Paint se trouvent désormais dans la liste des fonctionnalités optionnelles de Windows 10, rejoignant ainsi d'autres marques de Windows, telles que Windows Media Player et Internet Explorer.

Cela signifie que ces deux applications pourront être désinstallées dans une future version de Windows, probablement 20H1, car la version 18963 est une préversion de cette branche du développement de Windows 10. Une version précédente avait déjà inclus un espace réservé pour Microsoft Paint dans la liste des fonctionnalités facultatives, mais celle-ci n'était pas fonctionnelle à ce moment-là. Cependant, vous pouvez désormais désinstaller les deux applications immédiatement, si vous le souhaitez.

Bien sûr, les fonctionnalités optionnelles peuvent toujours être réinstallées, ce qui signifie que Paint n'est pas prêt de disparaître. Microsoft envisageait de maintenir l'application en vie via le Microsoft Store de toute façon. Il ne faut surtout pas espérer que l'application reçoive de nouvelles fonctionnalités de si tôt, surtout que l'éditeur pousse les utilisateurs vers Paint 3D, plus moderne que son prédécesseur.

Ajout de la vitesse du curseur de la souris aux paramètres

Comme certains initiés l’ont remarqué, vous pouvez désormais définir la vitesse du curseur de votre souris à partir de Paramètres! Il s’agit du dernier élément des efforts plus vastes de l'éditeur visant à faire converger les expériences de configuration et de panneau de configuration. Vous pouvez trouver le paramètre sous Paramètres> Périphériques> Souris.


Modifications générales, améliorations et correctifs pour PC

  • Nous avons résolu le problème suivant: lorsqu’il est connecté via un réseau cellulaire ou Ethernet, l’état du réseau indique que vous n’êtes pas connecté, même si vous avez réussi à utiliser le réseau.
  • Nous avons corrigé un problème entraînant la sélection de candidats dans la fenêtre des candidats de prédiction pour l'IME japonais ne correspondant parfois pas à la chaîne de composition.
  • Nous avons résolu le problème suivant: la sélection de candidats via les touches numériques du nouvel EMI en chinois simplifié ne correspondait pas à la chaîne de composition.
  • Nous avons corrigé un problème affectant la vitesse de frappe sur le bureau distant.
  • Nous avons résolu le problème suivant: lors de l'utilisation du panneau emoji à certains endroits où une langue est-asiatique était active, il se fermait automatiquement après la saisie d'un seul emoji, même si l'option de le garder ouvert était activée.
  • Nous avons résolu le problème suivant: une très longue chaîne saisie avec le clavier télex vietnamien sans validation pouvait entraîner le blocage de l'application sous-jacente.
  • Nous avons corrigé un problème récent dans lequel le clavier tactile saisissait un point lorsque vous appuyez sur la touche d'espacement lorsque vous tapez en coréen.
  • Nous avons résolu un problème qui entraînait l'arrêt de la recherche si la stratégie de groupe Autoriser la personnalisation de l'entrée était définie sur Désactivé.
  • Nous avons corrigé un problème entraînant une recherche qui ne renvoyait pas les résultats après une déconnexion d'Internet lors de l'utilisation d'un compte local.
  • Nous avons corrigé un problème qui pouvait rendre la zone de recherche invisible dans la barre des tâches si vous ouvriez le menu Démarrer pendant qu'une mise à jour était en attente sur votre système.
  • Nous avons corrigé un problème pour ceux qui utilisaient la nouvelle expérience Cortana, où Win + C n’élevait pas Cortana.
  • Nous avons résolu un problème qui entraînait la synchronisation des calendriers iCloud avec l'application Calendrier.
  • Afin de contribuer à réduire l'encombrement du disque, l'application Connect est désormais disponible en tant que fonctionnalité facultative téléchargeable dans les paramètres.
  • Nous avons corrigé un problème empêchant Windows Hello de configurer dans les versions récentes.
  • Nous avons corrigé un problème récent dans lequel si les paramètres sonores étaient ouverts et que vous utilisiez les touches de volume matérielles de votre PC pour mettre à jour le volume, le curseur de volume principal dans Paramètres pourrait ne pas rester synchronisé avec la valeur actuelle.
  • Nous avons corrigé un problème entraînant l'affichage d'une liste déroulante des paramètres graphiques pour les applications Microsoft Store vides.
  • Nous avons corrigé un problème ayant une incidence sur la fiabilité de la capture Snip & Sketch dans les versions récentes.

Source : Microsoft

Et vous ?

Utilisez-vous Paint ? Si oui, allez-vous passer à Paint 3D ?
Que pensez-vous de ce sursis accordé par Microsoft ?
Que pensez-vous de Paint et de Paint 3D ? Utilisez-vous plutôt un autre logiciel pour vos retouches photos ? Lequel et pourquoi ?
Utilisez-vous WordPad ?
Quelles sont les nouveautés qui vous intéressent le plus ?
7  0 
Avatar de Stéphane le calme
Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
Le 11/12/2020 à 18:08
Microsoft apporte l'émulation x64 en préversion pour Windows 10 sur les PC ARM,
pour les Insiders qui vont passer à Windows 10 Insider Preview Build 21277

Microsoft a annoncé la Windows 10 Insider Preview Build 21277. En voici quelques points clés.

Présentation de l'émulation x64 en préversion pour Windows 10 sur les PC ARM

Microsoft a annoncé la capacité tant attendue d'exécuter des applications 64 bits émulées dans Windows sur ARM. Cette nouvelle fonctionnalité permettra aux applications d'utiliser plus de mémoire et ainsi gagner de meilleures performances que leurs homologues 32 bits.

Dans un billet de blog,

Hari Pulapaka, Partner Group Program Manager Windows, a expliqué :

« Lorsque nous avons lancé Windows 10 sur ARM pour la première fois à la fin de 2017, la longue traîne d'applications dont les clients avaient besoin était dominée par les applications x86 32 bits uniquement, nous avons donc concentré nos efforts sur la création d'un émulateur x86 capable d'exécuter le vaste écosystème d'applications Windows de manière transparente. Au fil du temps, l'écosystème s'est davantage orienté vers des applications x64 64 bits uniquement et nous avons entendu les commentaires selon lesquels les clients aimeraient voir ces applications x64 s'exécuter sur ARM64. C’est pourquoi nous travaillons à étendre la capacité de notre émulation dans l’optique d’inclure des applications x64. Dans ce but, nous avons partagé cette première Preview pour recueillir des commentaires.

« Alors que nous étendons les capacités de notre émulateur, pour la meilleure expérience possible, nous recommandons aux développeurs de prendre en charge leurs applications de manière native sur ARM64. Les applications ARM64 sont entièrement prises en charge dans notre SDK Windows et Visual Studio 2017 et les versions ultérieures, et nous encourageons nos développeurs à recompiler leurs applications pour ARM64.

« Dans cette Preview, vous pouvez installer des applications x64 à partir du Microsoft Store ou de tout autre emplacement de votre choix. Vous pouvez essayer des applications de productivité clés uniquement x64 comme Autodesk Sketchbook, ainsi que des jeux comme Rocket League. D'autres applications, comme Chrome, qui fonctionnent aujourd'hui sur ARM64 en tant qu'applications 32 bits, peuvent s'exécuter en 64 bits à l'aide de la nouvelle capacité d'émulation x64. Ces applications peuvent bénéficier de plus de mémoire lorsqu'elles sont exécutées en tant qu'applications émulées 64 bits.

« Dans l'esprit du Dev Channel, cette fonctionnalité est toujours en développement et continuera à s'améliorer en termes de compatibilité et de performances au fil du temps, de sorte que certaines des applications que vous essayez d'exécuter en émulation peuvent ne pas fonctionner au départ. Lorsque vous testez et essayez la version, partagez vos commentaires avec nous de votre expérience sur Windows Feedback Hub en utilisant la sous-catégorie x64 Apps sur ARM. Vos commentaires joueront un rôle clé en veillant à ce que nous soyons conscients des scénarios les plus importants pour vous afin que nous puissions nous concentrer sur leur affinage au fur et à mesure que nous fournirons des mises à jour dans les mois à venir ».

Ajout de la prise en charge de Unicode Emoji 12.1 et 13.0

À partir de cette version, les Insiders auront leur premier aperçu de l'emoji que Microsoft a conçu pour prendre en charge Emoji 12.1 et 13.0! Cette mise à jour apporte plus de 200 nouveaux glyphes à Windows (y compris du thé à bulles, un visage souriant avec une larme, un ninja, une baguette magique, et plus encore).


Changements et améliorations
  • Nous avons mis à jour l'animation lors de l'ouverture ou de la fermeture d'une fenêtre pour rendre la transition plus fluide. Avez-vous remarqué une différence? Faites-le-nous savoir !
  • Sur la base des commentaires d'Insider, vous pouvez désormais utiliser l'expérience de capture d'écran intégrée dans Windows (WIN + SHIFT + S) pour créer une capture d'écran de votre écran et la coller directement dans un dossier de votre choix dans l'Explorateur de fichiers pour y enregistrer la capture d'écran. Essayez-le ! (Cette fonctionnalité a été publiée pour Windows Insiders dans le canal bêta dans le cadre de la récente mise à jour de Windows Feature Experience Pack)
  • L'utilisation du clavier tactile dans une posture de portrait sur un appareil tactile 2-en-1 prend désormais en charge le mode clavier partagé (Cette fonctionnalité a été publiée pour Windows Insiders dans le canal bêta dans le cadre de la récente mise à jour de Windows Feature Experience Pack)
  • Il est désormais possible de désinstaller l'outil de capture. Si vous choisissez de le désinstaller, il peut être réinstallé via la page Fonctionnalités facultatives dans Paramètres.
  • Nous avons apporté quelques ajustements pour améliorer la logique de mise à l'échelle des graphiques dans l'onglet Performances du Gestionnaire des tâches.
  • Nous avons mis à jour l'Éditeur du Registre afin que la fenêtre Rechercher, le changement de nom d'une clé et d'autres emplacements prennent désormais en charge CTRL + Retour arrière pour supprimer des mots à la fois.
  • Lorsque vous utilisez la touche Supprimer ou le bouton Ignorer dans le centre de notifications pour effacer les groupes de notifications, le narrateur annoncera désormais que le groupe de notifications a été effacé au lieu de simplement déplacer le focus vers le groupe de notification suivant.
  • Sur la base des commentaires, nous ajustons quelques chaînes dans les paramètres des cartes hors connexion pour améliorer la clarté.
  • Pour vous aider à trouver plus rapidement ce que vous recherchez, nous avons mis à jour notre logique de dossier dans la liste de toutes les applications du menu Démarrer de sorte que si un dossier ne contient qu'un seul élément, nous afficherons désormais cet élément à la place du dossier.



Corrections
  • Nous avons résolu un problème qui faisait que certains utilisateurs voyaient l'erreur 0x80070426 lors de l'utilisation de leur compte Microsoft pour se connecter à diverses applications.
  • Nous avons résolu un problème où la limitation d'une recherche dans l'Explorateur de fichiers à un dossier spécifique renvoyait de manière inattendue les résultats des sous-dossiers.
  • Nous avons résolu un problème entraînant une erreur «Le nom du répertoire n'est pas valide» lors de la tentative d'ouverture d'un fichier à partir d'une recherche enregistrée dans l'Explorateur de fichiers.
  • Nous avons résolu un problème où, après avoir effectué une recherche dans l'Explorateur de fichiers et en cliquant sur la flèche à côté d'un en-tête de colonne pour voir une liste des filtres disponibles pour les résultats, il restait bloqué sur "Computing Filters…" et n'affiche jamais aucun filtre.
  • Nous avons résolu un problème où l'apostrophe dans les info-bulles des options d'alimentation du menu Démarrer ne s'affichait pas correctement.
  • Nous avons résolu un problème qui pouvait entraîner le regroupement inattendu des fenêtres Microsoft Edge avec l'Explorateur de fichiers dans la barre des tâches.
  • Nous avons résolu un problème qui pouvait entraîner le plantage d'explorateur.exe lors du changement de bureau virtuel à l'aide d'un geste du pavé tactile.
  • Nous avons résolu un problème qui pouvait empêcher l'application de l'acrylique de manière inattendue à l'écran de connexion si vous utilisiez l'option dans Démarrer pour changer d'utilisateur.
  • Nous avons corrigé une faute de frappe dans Paramètres> Confidentialité> Notifications.
  • Nous avons résolu un problème affectant les performances de chargement des paramètres de connexion pour certains utilisateurs.
  • Nous avons résolu un problème où l'URI ms-settings: signinoptions-launchsecuritykeyenrollment n'ouvrait pas les options de gestion des clés de sécurité dans les paramètres de connexion.
  • Nous avons résolu un problème qui pouvait entraîner l'absence inattendue de votre nom et de votre image de profil dans la bannière en haut des paramètres.
  • Nous avons résolu un problème qui pouvait faire en sorte que les paramètres de Windows Update indiquent que l'économiseur de batterie était activé alors qu'il ne l'était pas.
  • Nous avons résolu un problème qui pouvait vous amener à voir de manière inattendue un message lors de la fermeture disant "Fermeture d'une application et déconnexion. L'hôte de tâches arrête les tâches d'arrière-plan »liées à la synchronisation des paramètres de langue, même si aucune application n'était ouverte.
  • Nous avons résolu un problème qui empêchait les imprimantes avec des caractères japonais dans leurs noms de s'afficher correctement dans les paramètres des imprimantes et scanners.
  • Nous avons résolu un problème où les paramètres d'arrière-plan affichaient toujours un lien vers «Synchroniser vos paramètres» bien que cette option ne soit plus prise en charge.
  • Nous avons résolu un problème qui faisait que certaines applications dans les paramètres des applications et des fonctionnalités s'affichaient de manière inattendue en grisé.
  • Nous avons résolu un problème qui pouvait empêcher la copie de capture d'écran dans votre presse-papiers après avoir appuyé sur WIN + Shift + S.
  • Nous avons résolu un problème où un léger glissement sur une touche de modification du clavier tactile (telle que CTRL ou Shift) alors qu'elle était maintenue enfoncée pouvait entraîner le blocage de la touche.
  • Nous avons résolu un problème où l'icône du presse-papiers dans le clavier tactile (lorsqu'il y avait du contenu disponible à coller) était étonnamment petite.
  • Nous avons résolu quelques problèmes affectant les performances du clavier tactile.
  • Nous avons résolu un problème affectant la fiabilité du clavier tactile au cours des derniers vols.
  • Nous avons résolu un problème où, lors de l'utilisation d'un contraste élevé, la bordure de certaines touches du clavier tactile était la même que la couleur des touches.
  • Nous avons résolu un problème où, lors de l'utilisation d'éléments à contraste élevé dans la liste des langues du clavier tactile, nous utilisions de manière inattendue la couleur de texte désactivée.
  • Nous avons résolu un problème affectant l'utilisation du clavier tactile avec Narrator.
  • Nous avons résolu un problème où, après avoir sélectionné un élément d'historique du presse-papiers à partir du clavier tactile, il pourrait ne pas être possible de sélectionner ultérieurement des candidats de texte.
  • Nous avons résolu un problème où le clavier tactile plantait si vous tentiez de saisir un caractère à l'aide d'une touche enfant dans un champ de mot de passe.
  • Nous avons résolu un problème pour les utilisateurs de clavier tactile, où, après le redémarrage de explorer.exe, cela pouvait entraîner le blocage de explorer.exe dans une boucle de redémarrage.
  • Nous avons résolu un problème où l'IME japonais peut ne pas afficher le furigana actuel dans une chaîne après la reconversion.
  • Nous avons résolu un problème où l'état du mode d'entrée kana dans le menu contextuel de l'IME japonais pouvait se désynchroniser avec l'état réel.
  • Nous avons résolu un problème où si la saisie vocale était ouverte et que vous changiez de langue, il pouvait de manière inattendue recommencer à écouter.
  • Nous avons résolu un problème où le bouton de fermeture des notifications ne fonctionnait pas avec le toucher.
  • Nous avons résolu un problème entraînant parfois un affichage inattendu du centre de maintenance lorsqu'il y avait des notifications disponibles.
  • Nous avons résolu un problème où la marge d'une notification vers la barre des tâches n'était pas la même que la marge d'une notification sur le côté de l'écran.
  • Nous avons résolu un problème qui pouvait empêcher l'action rapide de l'assistant de mise au point de répondre et accéder aux paramètres de l'assistant de mise au point, en bloquant les pages de paramètres.
  • Nous avons résolu un problème où si vous lanciez le Bloc-notes en exécutant% windir% \ notepad.exe, l'icône du Bloc-notes ne s'affichait pas correctement dans la barre de titre.
  • Nous avons résolu un problème qui pouvait vous amener à voir votre écran s'allumer après la mise en veille moderne existante, mais peu de temps après, une vérification de bogue indiquant qu'il a fallu trop de temps pour que l'écran s'allume.
  • Nous avons résolu un problème qui faisait que certains initiés voyaient une vérification de bogue récemment citant un problème avec la gestion de la mémoire.
  • Nous avons résolu un problème qui faisait que certains initiés voyaient récemment une vérification de bogue indiquant une exception de service système.
  • Nous avons résolu un problème qui pouvait empêcher certaines sections de l'onglet Performances du Gestionnaire des tâches de répondre aux événements de la molette de défilement de la souris ou du panoramique du pavé tactile.

Source : Microsoft
6  0 
Avatar de Stan Adkens
Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
Le 07/05/2020 à 11:07
Premières impressions sur WSL 2 : 13 fois plus rapide que WSL 1,
Et introduit une nouvelle ère pour le développement Web sous Windows, selon un développeur

La deuxième version du sous-système Windows pour Linux (WSL 2) fait partie des versions de développement de Windows 10 20H1, dont la sortie en disponibilité générale est prévue pour mai 2020. WSL 2 inclut un véritable noyau Linux qui vous permet d’exécuter davantage de logiciels Linux sous Windows et offre de meilleures performances que WSL 1. Dave Rupert, qui a 5 ans d’expérience de développement sous Windows, donne ses premières impressions sur les améliorations qu’apporte le nouveau sous-système Windows pour Linux aux développeurs Web. Selon lui, WSL 2 ouvre une nouvelle ère pour le développement Web sous Windows.

WSL 2 est la nouvelle version de l’architecture qui permet au sous-système Windows pour Linux d’exécuter des fichiers binaires ELF64 Linux sous Windows. Cette nouvelle architecture, qui utilise un véritable noyau Linux, modifie la façon dont ces binaires Linux interagissent avec Windows et le matériel de votre ordinateur, tout en offrant la même expérience utilisateur que dans WSL 1 (la version stable actuelle qui sera bientôt remplacée). WSL 2 offre des performances de système de fichiers beaucoup plus rapides et une compatibilité totale des appels système, ce qui vous permet d'exécuter davantage d'applications comme Docker!


Selon Rupert, bien que la mise à jour Windows May 2020 sera publiée avec de belles améliorations de l'interface utilisateur, le plus important pour lui est qu'elle permet aux développeurs Web sous Windows de passer au WSL 2. Rupert utilise WSL 2 sur son ordinateur portable Surface 2 de 13 pouces depuis près d'un an maintenant et, selon lui, les premiers résultats sont stupéfiants : « C'est 13x plus rapide ! », a écrit le développeur dans son avis publié lundi dernier.

« Ce n'est pas tous les jours qu'on obtient gratuitement 13 fois un gain de productivité. J'ai eu des frissons et un peu les yeux embrumés quand j'ai vu les résultats moi-même pour la première fois. Pourquoi est-ce que je pleurais ? Eh bien, j'étais surtout en deuil de tout le temps perdu au cours des cinq dernières années », a-t-il ajouté.


Lors de la compilation de son blog, Rupert a réalisé que ce que WLS 1 faisait en 7,853 secondes, WLS 2 le fait en 0,567 seconde. Mais ce n’est pas que cela. WSL 2 améliore également l'installation de npm, le webpacking, la visualisation des fichiers, le rechargement des modules à chaud, le démarrage des serveurs. « Presque tout ce que vous faites quotidiennement en tant que développeur Web est considérablement plus rapide. C'est comme si vous possédiez à nouveau un Mac (ou peut-être mieux, car Apple a réduit la puissance de ses processeurs au profit de l'autonomie de la batterie ces dernières années) », a indiqué Rupert.

Pourquoi WSL 2 est si rapide comparé au WSL 1, selon Rupert  ?

Son expérience dans l'architecture WSL 1 lui a permis de constaté que l’écriture sur disque et les stat calls de Linux étaient des opérations « coûteuses » à effectuer. Pour Rupert ceci n’était pas en phase avec le le développement Web moderne, qui consiste, selon lui, à compiler l'ensemble du code sur chaque fichier sauvegardé, faire beaucoup d'écritures sur disque et des stat calls sur des dizaines de milliers de fichiers.

« Une fois que vous avez pris connaissance de ce goulot d'étranglement, il est difficile de l'ignorer. La psychologie déprimante prend le dessus lorsque vous entendez que quelque chose est lent et que vous finissez par en faire l'expérience par vous-même. Votre monde s'effondre un peu et l'outil que vous aimez ne semble plus pratique », a-t-il écrit.

Avec la mise à jour du WSL par Microsoft, « ces problèmes ont été résolus dans WSL 2 en incorporant une VM Linux complète de première génération dans Windows et en déplaçant les opérations de fichiers sur un disque réseau VHD (Virtual Hardware Disk) ». Toutefois, le compromis est que le temps de démarrage se prolonge de quelques millisecondes afin de faire tourner la VM, ce qui est à peine perceptible pour lui.

Un commentateur, qui a un avis mitigé sur la rapidité du WSL 2, et écrit : « Accès plus rapide aux fichiers avec WSL 2 (par rapport au WSL 1) si vous restez dans le monde Linux. Mais si vous le dirigez sur des fichiers Windows (/mnt/c, etc.), c'est assez lent ». Selon lui, « WSL 2 a juste déplacé la lenteur d'un côté à l'autre. L'accès au FS Linux à partir de Windows (\\wlsl$\) est également lent ». Cependant, il indique que « Comme je n'utilise pas beaucoup de Windows Interop, le WSL 2 devrait être une performance gagnante pour moi ».

Un nouveau répertoire pour profiter des avantages du WLS 2

Pour profiter pleinement des avantages du WSL 2, Rupert recommande que vous déplaciez dorénavant vos fichiers de projet de /mnt/c/Users/<username>/ vers votre nouveau répertoire Linux home sur votre nouveau VHD. Ainsi, le contenu de votre disque sera visible sur le réseau en allant sur \\wsl$\<distro name>\<username>\home ou en tapant la commande explorer.exe . de votre invite bash.

Une fluidité en perspective pour le développement Web

« L'installation du Remote Development Extension pour VS Code est la dernière étape pour que l'expérience du développeur se passe bien. Remote Extension agit comme un pont pour le WSL et force VS Code à faire toutes ses opérations (git, ligne de commande, installations d'extension, etc.) directement dans votre distribution Linux. Elle rend le tout très autonome », a écrit Rupert à ce propos.

En raison de l’architecture WSL 1, le développeur dit qu’il était un peu contrarié par cette extension, car il était obligé de réinstaller des composants qu’il avait déjà installés. « Mais maintenant, je l'apprécie parce qu'elle ajoute une couche de visualisation de l'environnement que j'utilise et de l'endroit où les fichiers existent. Cela enlève un peu de mystère au processus de développement Web de Windows et l'utilisation de l'interface utilisateur de contrôle de version dans le code est beaucoup plus fluide », a-t-il expliqué.

Selon Rupert, le passage des développeurs Web au WLS 2 est une nouvelle ère en perspective pour eux. Des éventuels problèmes de départ ont certainement été résolus par l'équipe du WSL depuis que les versions Preview ont été mises à la disposition des Insiders. Dans un article intitulé « Quoi de neuf pour Windows 10 Insider Preview Builds (20H1) » publié à la fin du mois dernier, Microsoft dit avoir réglé certains problèmes.

Par exemple, selon l’article, auparavant, la mémoire de votre machine virtuelle WSL 2 s'étendait pour répondre aux besoins de votre flux de travail, mais ne se réduisait pas lorsque la mémoire n'était plus nécessaire. Maintenant, quand la mémoire n'est plus utilisée dans la VM Linux, elle sera libérée pour Windows, ce qui réduira la taille de la mémoire en conséquence.

Rupert rapporte également que Windows Terminal est maintenant amélioré. « Il résout tous mes problèmes précédents concernant le manque d'onglets, la configurabilité de JSON et le problème éphémère de "se sentir cool" sous Windows. C'est toujours bizarre à dire, mais Windows Terminal est sans conteste le meilleur terminal de Windows », s’enthousiasme le développeur. Et Rupert de conclure en disant : « Sans aucun doute, le WSL 2 est la plus grande amélioration que j'ai vue depuis lors et il semble que ce soit une nouvelle ère pour le développement Web sous Windows ».

« Avec le WSL, je peux accéder de manière transparente aux fichiers à la fois de Linux et de Windows. J'utilise le Terminal (Windows) et divers outils Unix pour beaucoup de choses (compilation et tests sur Posix, objdump, débogage). J'obtiens le meilleur des deux mondes », a écrit un autre commentateur.
« Mais l'accès aux fichiers WSL 2 dans /mnt/c/ est maintenant insupportablement lent. Donc je m'en tiens au WSL 1 ». Il a ajouté que « D'après ce que j'ai lu, Microsoft a l'intention de prendre en charge à la fois WSL1 et WSL2 dans un avenir prévisible. C'est donc une bonne chose ».

Source: Dave Rupert

Et vous ?

Quel commentaire faites-vous de l’avenir du développement Web dépeint par Dave Rupert (WSL 2 est 13 fois plus rapide que WSL 1) ?
Vous aussi, pensez-vous que WSL 2 est de loin meilleur au WSL 1 ? Pourquoi ?
Pensez-vous que Microsoft pourrait prendre en charge à la fois WSL1 et WSL2 dans le futur ?

Lire aussi

Windows 10 Insider Preview Build 18917 apporte WSL 2, l'architecture du sous-système Windows pour Linux, qui utilise un véritable noyau Linux
WSL2 sera disponible dans Windows 10 version 2004 prévue pour avril, Microsoft apporte une modification à la façon dont le noyau Linux dans WSL2 est installé et mis à jour
Le sous-système Windows pour Linux 2 (WSL2) passe à la disponibilité générale sous Windows 10, version 2004, avec un processus de mise à jour amélioré
Microsoft donne un aperçu de la prochaine interface utilisateur de Windows 10, découvrez à quoi vont ressembler les nouvelles icônes et le menu Démarrer
5  0