Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Build 2019 : Microsoft publiera en open source son compilateur Q # et des simulateurs quantiques
Pour faire progresser l'informatique quantique

Le , par Bill Fassinou

201PARTAGES

3  0 
Même s’ils ne sont pas encore tout à fait au point actuellement, les ordinateurs quantiques prennent peu à peu forme, au fur et à mesure que la technologie qui les sous-tend gagne en maturité. La physique quantique appliquée au domaine de l’informatique est actuellement considérée comme une solution innovante capable de révolutionner le monde dans un futur pas si lointain. C’est l’une des raisons principales pour lesquelles autant d’entreprises technologiques leaders dans leur secteur d’activité respectif se livrent un combat acharné pour réussir à créer rapidement un ordinateur quantique puissant et surtout fonctionnel qui sera à même de servir leur objectif de développement.

C'est dans cette même optique qu'en septembre 2017, Microsoft avait annoncé être en train de travailler sur un nouveau langage de programmation, le Q # (Q-sharp), dédié aux ordinateurs quantiques. En décembre de la même année, Microsoft avait annoncé la disponibilité d’une bêta gratuite de son kit de développement Quantum, incluant notamment le langage de programmation Q # et son compilateur ; une bibliothèque Q # standard : la bibliothèque contient des opérations et des fonctions qui prennent en charge à la fois l'exigence de contrôle de langage classique et les algorithmes quantiques Q # ; un émulateur de machine quantique locale, optimisé pour une simulation et une vitesse vectorielle précise ; un émulateur de trace informatique quantique, utilisé pour estimer les ressources requises pour exécuter un programme quantique et permettre également un débogage plus rapide du code de contrôle non Q # ; une extension Visual Studio, qui contient des modèles pour les fichiers Q # et les projets ainsi que la coloration syntaxique.


Lors de la conférence Build 2019, Microsoft a annoncé qu'il ouvrira en open source son compilateur Q # et des simulateurs quantiques faisant partie du kit de développement. « Notre ambition est de rendre l'informatique quantique plus accessible afin que les développeurs puissent aider à résoudre certains des problèmes les plus pressants du monde. Le pouvoir de réaliser cette vision réside dans le fait que chaque développeur puisse collaborer, partager du code et s'appuyer sur le travail de chacun. Le kit de développement Microsoft Quantum permet aux développeurs, à tous les stades du cycle de vie de la programmation quantique - de l’apprentissage des concepts quantiques de base au codage de leur première application quantique - de fournir des solutions réelles à l’aide de nos échantillons et bibliothèques open source », déclare la firme de Redmond.

Les établissements d’enseignement supérieur pourront donc plus facilement utiliser ces outils, et les développeurs pourront bien entendu apporter leurs propres codes et idées au projet. Cela rendra surement le développement d'algorithmes plus facile et plus transparent pour les développeurs. En mars, Microsoft a même annoncé le lancement de Microsoft Quantum Network, une communauté mondiale d’individus et d’organisations travaillant ensemble pour faire progresser l’informatique quantique.

Nous sommes heureux d'annoncer que cet été, nous allons ouvrir le kit de développement Quantum, y compris notre compilateur Q # et nos simulateurs quantiques. « En ouvrant en open source le kit de développement Quantum dans GitHub, nous permettons aux développeurs de contribuer [au développement de l'informatique quantique] aux côtés d'une communauté émergente de programmeurs en informatique quantique. Nous avons entamé ce travail l’année dernière lorsque nous avons ouvert plusieurs sources du kit de développement Quantum, dont les bibliothèques et les exemples. Chaque contribution aide une communauté de développeurs en expansion à utiliser Q # pour proposer de nouvelles solutions intéressantes, abordant certains des problèmes les plus complexes », explique Microsoft.

« Notre approche pour résoudre les problèmes insolubles du secteur nécessite de nouveaux types d’outils logiciels évolutifs, et le kit de développement Quantum nous le propose et nous soutient à chaque étape de notre processus de développement », a déclaré Andrew Fursman, cofondateur et PDG de 1QBit. « Nous sommes ravis de fournir deux échantillons de code importants pour accélérer la recherche sur les matériaux avancés et la chimie quantique, dont un portant sur le Variational Quantum Eigensolver (VQE) et un autre qui démontre la théorie de l'intégration de la matrice de densité (DMET) sur notre plateforme QEMIST », a ajouté Fursman. Rappelons que le VQE est un algorithme hybride quantique / classique qui peut être utilisé pour trouver les valeurs propres d'une matrice.

Toutefois, rappelons que Microsoft n'est pas la seule entreprise à s'intéresser au développement de l'informatique quantique. D'autres entreprises s'y mettent également pour faire de l'informatique quantique et ses promesses une réalité. IBM de son côté avance à très grands pas avec des systèmes et services quantiques commerciaux, baptisés IBM Q, qui ont été mis à disposition via sa plateforme Cloud. IBM Q est une première initiative de l'industrie visant à construire des ordinateurs quantiques universels pour les entreprises et la science. À travers cette initiative, une équipe pluridisciplinaire développe des systèmes quantiques évolutifs et des applications potentielles de la technologie.

Les dispositifs quantiques IBM Q sont accessibles via QISKIT. Il s'agit d'un framework d'informatique quantique modulaire open source permettant de tirer parti des processeurs quantiques actuels dans les domaines de la recherche, de l'enseignement et de l'entreprise. IBM Research travaille aussi avec un réseau mondial d'entreprises du Fortune 500, d'institutions universitaires, de startups et de laboratoires de recherche nationaux (appelé IBM Q Network) qui utilisent la technologie d'IBM pour faire progresser l'informatique quantique.

Source : Microsoft

Et vous ?

Que pensez-vous de cette annonce de Microsoft de publier en open source son compilateur Q # et des simulateurs quantiques ?
Cela va-t-il vraiment révolutionner l'informatique quantique, selon vous ?

Voir aussi

Microsoft crée un nouveau langage de programmation dédié aux ordinateurs quantiques qui devrait être officialisé d'ici la fin d'année

Microsoft lance la préversion de son kit de développement Quantum qui embarque son langage de développement Q # dédié à l'informatique quantique

Microsoft met à jour son kit de développement quantique : support de macOS et Linux, bibliothèques supplémentaires et interopérabilité avec Python

Build 2019 : Microsoft veut rendre le Web plus productif avec son nouveau framework, Fluid, qui permet de créer des services partagés et interactifs

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !