Le libre et l'économie !
Qu'en pensez-vous ?

Le , par matthius, Membre éclairé
Pouvoir améliorer puis redistribuer une œuvre permet indéniablement d'avoir exactement ce que l'on veut avec le minimum de temps. Sans le partage un travail peut être perdu.

L'économie actuelle ne fonctionne assurément pas sur la création d'emplois virtuels. L'économie actuelle fonctionne d'abord grâce à l'agriculture et les industries améliorées par la science. C'est là qu'interviennent le domaine public et les licences libres.

Pour qu'un pays se développe, il faut améliorer le fonctionnement des secteurs agricoles et industriels. Ainsi, les trains, en utilisant un seul moteur pour beaucoup de personnes ou de produits, permettent de ne pas utiliser le cheval ou la voiture et son conducteur. L'association scientifique d'éléments va donc permettre d'économiser du travail pour notamment améliorer le secteur agricole. Avec le moteur, le cheval va alors devenir un partenaire plutôt qu'un outil. Le conducteur va lui s'occuper d'autre chose, pour peu que le pays se développe, grâce aux trains par ailleurs. On va par exemple orienter le conducteur vers les métiers scientifiques ou artistiques.

Depuis la privatisation de la monnaie en 1973, on voit ainsi que la perte des lignes ferroviaires crée des bouchons dans les grandes villes tout en appauvrissant les campagnes. En effet les trains faisaient vivre la campagne grâce à cette économie de travail. L'économie de travail est donc la base de notre économie. Les trains ont été créés parce qu'on a pu capter l'énergie du charbon, plus dense que la biomasse. On a remplacé du travail humain par un travail de moteur. Avec le développement des industries et de l'association, l'humain devient un esprit.

Les licences libres, qui sont l'adaptation des bénéfices du domaine public au droit d'auteur, permettent elles aussi l'économie de travail par l'association, de la même manière que le train. La licence libre permet notamment de protéger la diffusion de l'œuvre du droit d'auteur. En effet le droit d'auteur ne permet plus de protéger l'auteur, puisque celui-ci peut signer un contrat d'exclusivité, se terminant le plus souvent par une cession dans le domaine public, 70 ans après la mort de l'auteur en France. Ne parlez surtout pas d'assurance vie à un auteur censuré par l'exclusivité.

Lorsque l'économie se contracte ou lorsque le pays se développe, diffuser largement une œuvre va permettre une réutilisation rapide de l'œuvre. Vous me direz que les œuvres propriétaires peuvent être diffusées aussi très vite, grâce à du marketing et aux industries. Seulement ces œuvres se basent très souvent sur le domaine public ou certaines œuvres libres pour être vite créées. Nous naissons avec un héritage à améliorer. Créer consiste le plus souvent à améliorer. Il est très facile d'améliorer une recette plutôt qu'un plat à consommer. Ainsi, les logiciels privatifs contiennent de plus en plus de sources libres, en respect de la licence privative, dit-on.

La licence GPL, demandant à redistribuer les sources, peut d'ailleurs être un piège pour ces entreprises. C'est ainsi qu'une partie du système ANDROID est devenu libre, puisqu'il était devenu entièrement dépendant de LINUX. La concurrence va alors demander à GOOGLE de faire plus de fleurs à l'utilisateur. D'ailleurs, le système LINUX exige un haut niveau de sûreté, parce que quiconque peut l'améliorer. Ce haut niveau de sûreté n'était même pas respecté par GOOGLE.

N'essayez pas de créer quelque chose qui a déjà été fait. C'est ce que sont sensées faire les entreprises pour respecter le non-partage de la recette d'une œuvre. Les termes anglais sont Reverse Engineering ou Hacking quand on utilise une œuvre pour créer la recette. Le Hacking et son homonyme plus récent et moins connoté sont utilisés pour percer le secret d'une œuvre, afin de pouvoir l'adapter au monde actuel pour utiliser l'œuvre. Tout ceci peut être légal ou illégal, selon le respect du droit d'auteur ou du brevet. Mais il faut aussi respecter l'économie de travail consistant à utiliser ce qui a été produit.

Une entreprise peut d'ailleurs utiliser l'économie de travail pour se défendre face à une entreprise privative. En effet, les licences libres permettent de se protéger du privatif et de son extension l’obsolescence programmée. Sans la recette de l'œuvre impossible de réparer correctement certaines parties de l'œuvre. On peut se tromper et détruire l'œuvre. Il n'y a plus d'économie de travail. Le pays ne se développe pas. L'entreprise corrompue doit alors permettre la réparation, pour peu que la production soit faite dans le pays de vente. Produire et vendre dans le même pays permet de respecter le producteur et donc le consommateur.

LINUX REPLICANT, clone entièrement libre de LINUX*ANDROID, permet ainsi de sauver la diffusion d'un matériel privatif, en lui ajoutant d'ailleurs plus de sûreté et de pérennité. Beaucoup d'autres systèmes libres permettent de faire cela. Les "libristes" vont d'ailleurs adorer installer un LINUX sur un matériel privatif. En faisant cela, ils prolongent la durée de vie du matériel et permettent donc l'économie de travail. Ils se protègent et protègent les autres du privatif.

Le domaine public et les licences libres permettent l'économie de travail, notion essentielle de notre économie, grâce à la diffusion rapide, la sûreté du partage, la pérennité. Nous sommes des individus sociaux et créatifs capables de lier de plus en plus vite et plus en plus d'éléments, grâce à l'association d'idées et de personnes, avec la réflexion scientifique selon Platon.

Licence CC by SA - Matthieu GIROUX - LIBERLOG

Et vous ?
Associez-vous ou dissociez-vous ?
Que pensez-vous de l'économie de travail et des industries ?

Liens :
Livre sur l'économie physique dans le domaine public
Linux Replicant


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de deusyss deusyss - Rédacteur/Modérateur http://www.developpez.com
le 22/09/2014 à 10:36
Très bon article, même si un peu dense.

J’adhère à la philosophie Open Source et pense en effet que le partage est la clé du succès et de notre avenir. Je suis donc plutôt du genre à associer.

Je n'espère qu'une chose maintenant: que la société s'en rende compte et saute le pas.
Avatar de sazearte sazearte - Membre expert http://www.developpez.com
le 22/09/2014 à 10:38
Économie (logiciel gratuit) et sécurité (puisque l'on connaît le code source),
Un exemple concret qui prouve que c'est possible: la gendarmerie et passé sous Ubuntu
L'armée est encore sous Windows (XP pour certain postes.... faut pas que une cyber-guerre sinon on est mal)
Avatar de Saverok Saverok - Expert éminent http://www.developpez.com
le 22/09/2014 à 15:01
Cet article oublie le principe de "création de valeur"

Le cheval n'était pas gratuit
Le train qui a permis sont remplacement et l'optimisation des transport ne l'est pas non plus

Je suis pour l'open source pour la libre diffusion du savoir
Particulièrement dans le cas du service publique, je pense que tout ce qui est produit par l'Etat doit être redistribué aux citoyens qui ont financé la création

Par contre, cette philosophie du libre ne permet pas de créer des éditeurs, uniquement des intégrateurs : ainsi, c'est la valeur ajoutée qui est facturée et non le produit en lui-même

Le sujet est complexe et mes connaissances de l'économie ne me permettent pas de trancher mais je suis globalement pour
Avatar de sazearte sazearte - Membre expert http://www.developpez.com
le 22/09/2014 à 17:17
Je pense que les 2 peuvent cohabitée.

Le meilleur moyen de faire des économie c'est d'avoir un logiciel fiable, performant et productif.
Pour ce faire, l'idéal et que les éditeurs écoutes les réclamations de leurs clients et publies le code source de leurs logiciels pour etre sur que quelque failles n'ont pas été insérer par quelque ambitions d'un pays/entreprises.

Le vrai danger c'est les entreprises en situation de monopoles qui en plus rachètes tout jusqu'à devenir plus puissant qu'un pays (Google, MS...).
Avatar de wamania wamania - Rédacteur http://www.developpez.com
le 23/09/2014 à 17:27
Le vrai danger c'est les entreprises en situation de monopoles qui en plus rachètes tout jusqu'à devenir plus puissant qu'un pays (Google, MS...).

Et par rapport à ce texte élaboré, j'aimerais préciser que privé != privatif
Malgré son mauvais emploi par les agents immobilier, privatif signifie bien "Qui a la capacité de priver"
Et du coup pour une entreprise, ça change pas mal de chose.
J'ai une société, elle est privée, et les logiciels que je vends sont bien heureusement protégés par le droit d'auteur, ça me permet de manger.
Apple est une société privative.....

Je trouve aussi qu'encore une fois, l'auteur confond libre (c'est dans le titre) et OpenSource (dans le texte)

Je suis pour l'open source pour la libre diffusion du savoir
Particulièrement dans le cas du service publique, je pense que tout ce qui est produit par l'Etat doit être redistribué aux citoyens qui ont financé la création

Je suis entièrement d'accord avec ça. L'important pour moi n'est pas le partage global et inconditionnel, mais déjà si ça pouvait se faire dans le service publique, qui bloque bien trop souvent l'information... (ça commence à changer), ça pourrait faire avancer les choses.
Mais à l'heure actuelle, on ne peut imaginer l'innovation sans la volonté de profit. Mais le profit n'est pas le problème, ni le droit d'auteur. Le vrai problème de l'économie de l'informatique actuelle, c'est le manque de concurrence et la puissance de qqs sociétés.

Mais ça peut changer. Si linux avance aussi vite, surtout depuis quelques années, c'est évidemment parce qu'il est opensource, mais pas que !
Il y a la concurrence des distributions, il y a aussi la possibilité d'exploitation par des entreprises privées grâce à des licences plus libres que la GPL, qui pour moi est un frein à l'innovation aussi pénible qu'un système fermé.
Il y a aussi les nombreuses entreprises privées qui contribuent, il faut se souvenir que Microsoft est le plus gros contributeur au noyau 3.0.0. Certes c'est dans son intérêt, mais aussi dans l'intérêt du consommateur linuxien par un meilleur support de l'hyperV. La majorité des gros projets opensource sont soutenus par de grosses société...

Bref,
- des entreprises privées, rentables et protégeant ses droits d'auteur peut contribuer à l'amélioration de la condition humaine
- l'opensource peut bloquer l'innovation, n'être pas rentable donc pas supportée dans le temps, ne pas créer de valeur ni d'emploi, et ne garantis pas qu'on réinvente pas 100 fois la même chose.

La meilleur solution à un problème est simplement la plus adaptée (non Apple si possible^^)
Avatar de sazearte sazearte - Membre expert http://www.developpez.com
le 23/09/2014 à 17:51
Apple te force a tout rachetée, l'exemple avec l'iphone5 qui rend incompatible touts les périphériques d'avant.
Et il te force aussi a achetée des adaptateurs que seul eux fabrique....

D'un point de vue économique c'est génial, tu achètes/tu consommes mais a 1 seul boites....

Si linux avance aussi vite, surtout depuis quelques années, c'est évidemment parce qu'il est opensource, mais pas que !

En faite je prendrais le problème a l'envers, c'est Windows qui régresse, pourquoi ?, car en dehors du pc fixe, tout le monde utilise Linux (Smartphone, Server, Embarquée...) et il commence a percée dans les pc (Steam par exemple qui compte bien apportée des jeux dans Linux, les jeux sont pour moi le grand frein a l'heure actuel pour adoptée Linux a 100%)

L'open source permet surtout de faire un code plus performant moins dégelasse, en sachant comment fonctionne l'OS, voir en le trafiquant même on peut avoir un code plus performant et plus stable.
Et c'est pas parce que c'est open source que c'est gratuit, donc les entreprises on pour moi tout intérêt a partager leurs codes.
Avatar de wamania wamania - Rédacteur http://www.developpez.com
le 23/09/2014 à 18:48
Effectivement, la politique de microsoft sur windows depuis qqs temps est largement favorable à linux, tant mieux.
Mais la branche professionnelle de microsoft prospère et tant mieux, car leurs outils sont vraiment pas mal. Visual studio, C#, .NET, WCF, SQL Server, etc (Office dans une moindre mesure).

Pour moi, la meilleur stratégie à très long terme pour microsoft serait... d'offrir Windows (voire en opensource huhu), pour garder un marché qui justifie les dépenses autour.

Comme tous ici j'imagine, j'installe les pc pour les amis la famille, etc. J'ai arrêté les windows crackés et j'annonce maintenant à chaque fois le prix d'un vrai windows. En général, ça les calme. Et finalement, je montre une ubuntu et ça passe - la plus part du temps - sans soucis.
Les non initiés commencent tout doucement à comprendre que le windows pré-installé n'est pas gratuit, et ça, ça risque de faire du tord à M$ à long terme (je parle sur les 10 prochaines années, ou peut-être moins si W8 se répète trop souvent)

De la même manière, de plus en plus de pays demande à avoir accès à l'algo de google, et je comprends parfaitement. Un de mes clients a vu un de ses sites principal partir complètement aux oubliettes, tuant tout le business derrière et aboutissant à un licenciement...
Ce genre de pouvoir est inacceptable.... le problème c'est le manque de concurrence valable. J'ai des collègues qui pensent que rien ne peut concurrencer google, mais firefox VS ie6 montre qu'une bonne concurrence est tjs possible. Je souhaite plein de bonnes choses à duckduckgo, mais franchement, avec un nom comme ça, c'est pas gagné...
Avatar de yahiko yahiko - Rédacteur/Modérateur http://www.developpez.com
le 24/09/2014 à 18:42
Puisque certains (beaucoup) d'entre vous pensent qu'un logiciel doit être gratuit, alors cela veut dire que le temps passé à développer un logiciel ne vaut rien et qu'en résumé un développeur ne doit pas être rémunéré...
Avatar de Saverok Saverok - Expert éminent http://www.developpez.com
le 25/09/2014 à 15:34
Citation Envoyé par yahiko  Voir le message
Puisque certains (beaucoup) d'entre vous pensent qu'un logiciel doit être gratuit, alors cela veut dire que le temps passé à développer un logiciel ne vaut rien et qu'en résumé un développeur ne doit pas être rémunéré...

il y a une énorme différence entre code ouvert et logiciel gratuit
Un soft peut être payant et avoir son code ouvert (un peu comme dans la musique où les paroles de la chanson sont lisibles de même que les partitions et pourtant, on conserve le droit d'auteur)
Avatar de spidetra spidetra - Membre averti http://www.developpez.com
le 25/09/2014 à 16:23
Citation Envoyé par Saverok  Voir le message
il y a une énorme différence entre code ouvert et logiciel gratuit
Un soft peut être payant et avoir son code ouvert (un peu comme dans la musique où les paroles de la chanson sont lisibles de même que les partitions et pourtant, on conserve le droit d'auteur)

Par curiosité, tu aurais un exemple d'un logiciel open source payant ?
Je ne parle des business models classiques de l'open source : dual licensing, support, formation, bounty, produit compilé, etc..
Un logiciel dont le code serait ouvert, publié, sous une license Open Source, et qui serait payant.

C'est la phrase la plus commune de l'Open Source : payant # ouvert.
C'est même une phrase que j'emploie régulièrement.
Mais à l'instant, je viens juste de me rendre compte que je n'avais pas un seul exemple concret à fournir à yahiko.
Dans tout les exemples qui me viennent à l'esprit, c'est toujours du service que l'on vend mais jamais le code source lui-même.
Offres d'emploi IT
Administrateur systèmes et réseaux linux – Niveau 2/3 (H/F)
Altaïde - Ile de France - Pantin (93500)
Intégrateurs techniques (h/f)
Atos Technology Services - Bretagne - Rennes (35000)
Ingénieur commercial
COOPTALIS - Nord Pas-de-Calais - Région Lilloise

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Responsable bénévole de la rubrique Libres & Open Source : zoom61 -